Rolls-Royce équipera les futurs A320 et B737

le
0
Le motoriste britannique, qui avait délaissé le créneau des moyen-courriers d'Airbus et Boeing, économes en carburant, s'y lance avec une nouvelle technologie.

De notre envoyée spéciale à Dahlewitz (Allemagne)

Sur la planète aéronautique, la bataille commerciale qui oppose Airbus à Boeing occulte souvent un autre combat, tout aussi féroce, celui des motoristes, sans qui les nouveaux avions, moins gourmands en carburant et moins bruyants, n'auraient pas pu être lancés.

C'est notamment le cas des Airbus A320 NEO et Boeing 737 MAX, les versions remotorisées des deux best-sellers européen et américain, ou encore du C 919 du chinois Comac et du CSeries du canadien Bombardier sur le marché moyen-courriers.

Le motoriste Rolls-Royce, numéro deux mondial des réacteurs civils, n'a pas pris le train des appareils remotorisés qui se vendent pourtant comme des petits pains grâce à leur promesse d'apporter des gains de consommation de carburant de 15% en moyenne. Il a laissé le champ libre à l'américain Pratt & Whitney et son réacteur PurePower, et à CFM, un joint-venture entre le français Safran-Snecma et l'américain General E

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant