Rolland Courbis et ses joueurs réclament du temps

le
0
Rolland Courbis et ses joueurs réclament du temps
Rolland Courbis et ses joueurs réclament du temps

Après deux défaites contre Bordeaux et Saint-Etienne, Rennes a vu l'écart qui le séparait du podium s'agrandir dangereusement. Des débuts compliqués pour Rolland Courbis, qui réclame du temps, avant le déplacement à Lille ce dimanche (14h00, 25eme journée de Ligue 1).

Où va Rennes ? Il y a encore quelques semaines, on aurait pu faire des Bretons un candidat crédible à l’Europe. Avec un effectif séduisant sur le plan offensif, les Rouge et Noir avaient même réussi à revenir à deux points du podium au soir de la 22eme journée de Ligue 1, après avoir dominé (péniblement) le Gazélec Ajaccio pour la première de Rolland Courbis. Mais en une semaine, le Stade Rennais a enchaîné deux revers à Bordeaux (0-4) et contre Saint-Etienne (1-0). Deux revers qui, au-delà de leurs conséquences au niveau comptable, ont confirmé la faiblesse de l’équipe bretonne dans le jeu. « Ça nous laisse l'espoir de pouvoir démontrer qu'on est capable de faire pas mieux, parce que ce n'est pas compliqué de faire mieux, mais de faire beaucoup mieux », avait lâché Rolland Courbis après le match jeudi soir.

« Le staff ne fait pas un match contre l’ancien staff »

Ce dimanche, pour le déplacement à Lille, les Rennais se savent attendus au tournant. A la fois par des supporters remontés par les deux dernières prestations insipides de leurs joueurs, mais aussi contre une meute d’observateurs qui n’hésiteront pas à tacler le club après son changement d’entraîneur rocambolesque. Vendredi, en conférence de presse, Rolland Courbis s’est défendu et demande du temps pour imposer sa patte et trouver les bons remèdes. « Le staff ne fait pas un match contre l'ancien staff, nous on est là depuis quinze jours. Eux étaient là depuis deux ans et demi. On n'a pas trouvé en quinze jours les solutions qu'ils n'avaient pas trouvées en deux ans et demi », a tonné l’ancien coach de Montpellier, las d’être comparé à son prédécesseur Philippe Montanier.

« Il nous faut du temps pour apprendre à travailler ensemble »

Du côté des joueurs, même constat. De retour de blessure et rare Rennais convaincant contre Saint-Etienne jeudi, Pedro Mendes ne veut pas tirer un bilan de l’ère Courbis trop rapidement. « On a encore besoin de temps pour voir quelle philosophie de jeu veut le nouveau coach. Il nous faut plus de temps pour apprendre à travailler ensemble. On ne peut pas dire maintenant si le bilan est positif. Si on termine bien le championnat, personne ne se souviendra de ces deux défaites », estime le défenseur portugais. Mais en face, Lille a grand besoin de points ce dimanche encore. Malgré une victoire contre Caen en milieu de semaines, les Dogues restent à portée de tir de Montpellier, premier relégable, qui pointe à quatre longueurs. Alors au stade Pierre-Mauroy, il y aura forcément un voire deux perdants. Et pour sa sérénité, Rolland Courbis a tout intérêt ne pas en faire partie une troisième fois de suite.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant