Rôle de la France au Rwanda : et si Paul Kagame disait vrai ?

le
6
Le président rwandais Paul Kagame, s'exprimant lors des cérémonies de commémoration du 20e anniversaire du génocide au Rwanda, le 7 avril à Kigali.
Le président rwandais Paul Kagame, s'exprimant lors des cérémonies de commémoration du 20e anniversaire du génocide au Rwanda, le 7 avril à Kigali.

La France doit "regarder la vérité en face" sur le génocide rwandais. Ces mots d'une rare sévérité sont de Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères. Vingt ans après le génocide, qui a fait 800 000 morts, les plaies sont toujours vives au Rwanda. En témoigne la sortie peu diplomatique du président Paul Kagame, qui a accusé vendredi les soldats français d'avoir été "complices certes", mais aussi "acteurs" du massacre des populations tutsi entre avril et juillet 1994, provoquant une grave crise entre les deux pays. Qu'est-il arrivé le 6 avril 1994 ? Pourquoi les Tutsi ont-ils été visés ? Et pourquoi la France se retrouve-t-elle sur le banc des accusés ? Retour sur l'histoire mouvementée du Rwanda.La genèse d'un génocide : Depuis son indépendance en 1962, le Rwanda vit au rythme des violences entre ses communautés hutu et tutsi. Bien que les deux parlent la même langue et cultivent les mêmes croyances, elles n'ont pas été traitées de la même manière par le colon allemand. Au début du XXe siècle, les Allemands considèrent les Tutsi comme supérieurs génétiquement aux Hutu. Des considérations reprises à leur compte par les Belges qui, lorsqu'ils héritent de la colonie après la Seconde Guerre mondiale, privilégient les Tutsi dans l'accès à l'école et à l'administration. Pourtant majoritaires, les Hutu se retrouvent relégués aux activités subalternes. La donne change après l'indépendance....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 8 avr 2014 à 15:24

    nanard83 et a.guer...si nous n'intervenons pas en Afrique et ailleurs, d'autres le ferons au détriment de nos intérêts géopolitiques...c'est pourtant facile à comprendre...sauf pour certains !...:-)))

  • mlaure13 le mardi 8 avr 2014 à 15:19

    nanard83...il faut comparer ce qui est comparable...ce qui n'est pas le cas, dans ce cas de figure !...:-)))

  • nanard83 le mardi 8 avr 2014 à 12:49

    Ne plus intervenir en Afrique , cela coûte trop cher , on n'en n'a plus les moyens !!Et aussi , arrêter d'aider financièrement les pays d'Afrique , qu'ils se civilisent eux-mêmes , personne n'a aidé le France dans les moments des guerres de Religion ,de la Révolution de la guerre de 1870 etc ...

  • a.guer le mardi 8 avr 2014 à 11:44

    Une preuve de plus que l'on ferait mieux de ne pas intervenir dans les affaires africaines

  • Spartaku le mardi 8 avr 2014 à 06:27

    lompala , ne soyez pas sectaire et lisez l'article jusqu'au bout ...

  • lompala le lundi 7 avr 2014 à 20:05

    hé oui !! des hommes politiques, très généreux avec l'argent des contribuables, lancent de grandes opérations humanitaires et ensuite on traite nos soldats d'assassins. Kosovo, Afghanistan, Rwanda peut-être demain le Mali et le Centrafrique; faisons donc des économies et laissons les se massacrer entre-eux !!