Rolando n'est pas touché par les critiques

le
0
Rolando n'est pas touché par les critiques
Rolando n'est pas touché par les critiques

Interrogé par nos confrères de RMC, Rolando, le défenseur central portugais de Marseille, est revenu sur les nombreuses critiques à son égard. La parole est à l'accusé.

Recruté dans les dernières heures du Mercato d’été, le défenseur central international portugais Rolando (30 ans) connaît des débuts extrêmement délicats sous les couleurs de l’Olympique de Marseille. Et à l’image de Paolo De Ceglie ou encore de Karim Rekik, l’ancien joueur du FC Porto se retrouve aujourd’hui au centre des débats. « Je ne suis pas dans ma meilleure forme, explique-t-il à nos confrères de RMC. Je suis mieux que lorsque je suis arrivé parce que j’ai passé beaucoup de temps sans jouer. Je n’ai pas effectué la présaison, c’est donc difficile. Aujourd’hui, je me sens bien mieux physiquement. Je connais mieux mes équipiers, mais aussi les arbitres, les adversaires, la Ligue 1. Je sais que je dois m’améliorer. Je ne sais pas quand je serai dans ma meilleure forme. »

Mais il en faut visiblement davantage pour déstabiliser un élément qui est aussi passé par l’Inter Milan ou encore par Naples. Alors que le club du président Vincent Labrune n’exclut pas forcément de se renforcer derrière lors du mois de janvier, Rolando - qui est sous contrat jusqu’en juin 2018 - sait composer avec les critiques. « J’ai énormément confiance en moi quand je me réveille tous les matins, poursuit l’ex-joueur de Belenenses, qui avait été prêté à Anderlecht la saison passée. Quand les choses ne vont pas bien, on est critiqué, je le sais. Quand il s’agit de mauvaises critiques, je les laisse passer. Si c’est une critique qui peut m’aider, j’essaie de m’en servir pour progresser. On progresse toujours, même à 30 ans. Mais je n’ai ni Twitter, ni Facebook, ni Instagram. Comme ça, ça me passe au-dessus. Quand je suis chez moi, j’essaie d’être avec ma famille. D’oublier un peu le foot, même si je regarde parfois des matchs. J’ai envie de vivre ma vie. Les critiques ne me touchent pas. » Mais le Portugais n'en reste pas moins attendu au tournant dans les prochaines semaines...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant