Roland-Garros: Victoria Azarenka fait craquer Alizé Cornet

le
0
VICTORIA AZARENKA FAIT CRAQUER ALIZÉ CORNET À ROLAND-GARROS
VICTORIA AZARENKA FAIT CRAQUER ALIZÉ CORNET À ROLAND-GARROS

par Gregory Blachier

PARIS (Reuters) - La Biélorusse Victoria Azarenka a eu raison de la Française Alizé Cornet samedi au troisième tour de Roland-Garros, en trois manches 4-6 6-3 6-1.

La numéro trois mondiale, considérablement gênée au premier set par la longueur de balle de Cornet et peu à l'aise sur sa mise en jeu, a su redoubler d'agressivité et serrer le jeu dans la seconde partie du match pour renverser la vapeur.

"Je ne suis pas surprise de la façon dont elle a joué, elle a montré qu'elle pouvait être un super joueuse", a dit Azarenka sur le court après avoir brisé la résistance de la tête de série n°31.

Malgré une belle défense et quelques beaux points gagnants, Cornet a cédé physiquement en fin de match et a semblé un peu marquée par la lourde chute dont elle a peiné à se relever dans le premier jeu de la deuxième manche.

"J'ai mal ici, je ne peux pas pousser !", a-t-elle lancé au début du troisième set en regardant son clan, alors qu'Azarenka venait d'égaliser à une manche partout.

Alizé Cornet n'a néanmoins pas mentionné cette chute au moment d'analyser la partie, jugeant avoir été battue sur le plan de l'intensité.

"Ce n'était pas physique, c'est elle qui m'a assommé avec son jeu. Au troisième set, c'était dur de tenir mais plutôt dans l'intensité, la régularité", a-t-elle dit en conférence de presse.

"Azarenka, c'est un peu une machine, elle joue très bien, elle est capable de garder voire de hausser son niveau."

AZARENKA TROUVE LA FAILLE

La Française, revenue à un bon niveau et victorieuse à Strasbourg le week-end dernier, ne fera donc pas mieux qu'en 2008, sa meilleure performance jusqu'à lors sur la terre parisienne. Elle avait déjà perdu au troisième tour.

Azarenka, dont le meilleur résultat est un quart de finale en 2009, rencontrera en huitièmes de finale la Française Marion Bartoli (n°13) ou l'Italienne Francesca Schiavone, victorieuse à Roland-Garros en 2010.

La Biélorusse a paru empruntée en début de match, manquant par trop de punch pour déstabiliser Cornet, bien entrée dans son match. Les deux jeunes femmes ont glané trois breaks chacune jusqu'à 5-4, moment où Cornet a pris une quatrième fois le service adverse pour empocher le set.

Un nouvel échange de break a ouvert le deuxième set, dans lequel Alizé Cornet a donc fait une lourde chute lorsque son pied s'est bloqué au bout d'une course défensive. Mais là n'est donc pas la raison principale de sa défaite.

Car Azarenka, plus offensive, a trouvé davantage d'angles de frappes, a joué plus long, plus puissamment et pris petit à petit un ascendant logique.

"Elle a accéléré la cadence, elle s'est engouffrée dans la faille", a résumé Cornet qui a situé justement le tournant du match à 2-1 en sa faveur au deuxième set.

Azarenka est revenue à 2-2 et, profitant de balles moins hautes et plus courtes de Cornet, a breaké puis confirmé malgré les efforts de la Française derrière sa ligne.

Cet avantage l'a lancée vers un troisième set qu'elle a mal démarré en perdant à nouveau son service mais a ensuite très logiquement dominé la fin de match, à sens unique.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant