Roland-Garros : Un rapport soutient le projet de la FFT

le
0
Roland-Garros : Un rapport soutient le projet de la FFT
Roland-Garros : Un rapport soutient le projet de la FFT
Un rapport indépendant commandé par la FFT à la demande du ministère de l'Ecologie et de la Mairie de Paris a conforté la Fédération dans son projet d'agrandissement de Roland-Garros dans les serres d'Auteuil.

La question de l’agrandissement du Stade Roland-Garros continue de poser problème. Alors que la Fédération Française de Tennis comptait utiliser le terrain des serres d’Auteuil pour gagner de l’espace, l’opposition de plusieurs association a ralentit le projet. Ces opposants ont proposé un projet alternatif basé sur la couverture de l’A13. Suite à cela, et à la demande conjointe du ministère de l’Ecologie et de la Mairie de Paris, la FFT a commandé au cabinet Egis un rapport sur chacun des deux projets. Ce rapport de 160 pages a été rendu lundi à la Mairie de Paris et ses conséquences montrent que le projet porté par la FFT est « jugé supérieur au projet alternatif des associations pour huit des neuf items, y compris pour le bilan carbone ». Concernant le projet de couverture de l’A13, ce projet serait « techniquement faisable (mais) ses impacts négatifs restent importants (...) et il ne répond pas à des objectifs fonctionnels majeurs de la FFT ». Ce contre-projet aurait aussi pour désavantage d’imposer de recommencer « toutes les procédures administratives déjà réalisées sur le projet porté par la FFT, se heurterait dans ce processus à des difficultés très importantes et pourrait faire l'objet de contentieux », ce qui pourrait tout simplement empêcher une fin des travaux avant 2024 et les Jeux Olympiques que Paris souhaite organiser.

La FFT satisfaite, les opposants parlent d’escroquerie

Suite au rendu de ce rapport, le directeur général de la FFT et grand patron de l’organisation des Internationaux de France à Roland-Garros Gilbert Ysern a confié sa satisfaction. « Sincèrement, on n'est pas surpris, a-t-il assuré à l’AFP. La phrase du rapport qui dit: 'ne répond pas à l'objet majeur de la FFT', c'est la mort du contre-projet. » Une satisfaction qui n’a, évidemment pas d’écho chez les opposants au projet d’agrandissement sur les serres d’Auteuil. « Le patrimoine (...) ne peut pas être une variable d'ajustement de la politique d'équipement de la ville de Paris qui est en plus une ville où il y a très peu d'espaces verts, a assuré à l’AFP Alexandre Gady, président de la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France. Implanter un court de 5 000 places en plein milieu en expliquant que ça ne va rien changer à l'économie générale du jardin, c'est une véritable escroquerie... » Reste que les conclusions de ce rapport vont rapidement être débattues, sans vote, par le Conseil de Paris et la FFT attend impatiemment le permis de construire de la Mairie de Paris pour enfin lancer le projet de modernisation et d’agrandissement de Roland-Garros, qui est le plus petit site des quatre tournois du Grand Chelem.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant