Roland-Garros: Serena Williams revient en demies, dix ans après

le
0
SERENA WILLIAMS S'IMPOSE EN DEMI-FINALE
SERENA WILLIAMS S'IMPOSE EN DEMI-FINALE

par Simon Carraud

PARIS (Reuters) - L'Américaine Serena Williams s'est fait une petite frayeur mardi contre la Russe Svetlana Kuznetsova mais a fini par se qualifier pour les demi-finales de Roland-Garros, une première pour elle depuis dix ans.

La numéro un mondiale a facilement empoché la première manche en 28 minutes avant de traverser un trou d'air jusqu'au début de la troisième où elle a été menée 2-0, puis de retrouver son jeu (6-1 3-6 6-3).

"Merci", a-t-elle lancé en français au public du court Suzanne-Lenglen qui lui a témoigné son soutien au moment le plus critique pour elle.

"Je suis très, très, très contente", a-t-elle ajouté dans un grand sourire juste après sa balle de match, en commençant déjà à songer à son duel dans le dernier carré contre Sara Errani, finaliste il y a un an.

Serena Williams a pris sa revanche sur son adversaire, 39e au classement WTA, qui l'avait éliminée au même stade de la compétition il y a quatre ans, l'année du sacre de la Russe.

Mais rien ne fut facile, malgré l'impression laissée par un début de match à sens unique pour l'Américaine.

A la fin de la première manche, Svetlana Kuznetsova a dû s'éclipser pendant cinq bonnes minutes, le temps de prendre des médicaments pour effacer des douleurs abdominales qui l'ont handicapée en début de match.

Et Serena Williams a occupé ce bref temps mort en mimant des frappes à côté de son banc pour garder son rythme. Raté.

A son retour, la Russe s'est montrée plus tranchante, a pris en quelques minutes sa mise en jeu, puis celle de l'Américaine, puis la sienne et encore une fois celle de son adversaire pour mener 4-0.

"J'EN AVAIS MARRE"

Serena Williams a bien essayé de recoller mais elle a laissé filer quatre balles de débreak au moment de revenir à 5-4 et a perdu la manche en envoyant la balle dans le filet.

Le match a fini par basculer dans l'autre sens, au moment où Serena Williams était menée 2-0, après un nouveau break d'entrée en faveur de Svetlana Kuznetsova.

"Lorsque je servais, que j'étais menée 2-0, je me suis dit : 'ça ne va pas se reproduire une fois de plus'", a expliqué après coup Serena Williams, éliminé cinq fois dans sa carrière en quarts de finale à Paris. "J'en avais marre, ça suffisait."

En plus du soutien du public, elle a pu compter sur celui, silencieux, de son entraîneur, le Français Patrick Mouratoglou.

"Lorsque je le regarde dans les yeux, il est si calme, si confiant. Je dois dire que cela me donne beaucoup de courage, de bravoure pour être calme et pleine de confiance", a dit Serena Williams après son match.

La cadette des soeurs Williams a alors serré plusieurs fois le poing et aligné cinq jeux de suite pour mener 5-2 puis gagner 6-3 et étendre à 29 sa série de victoires en cours.

Elle peut donc continuer à croire à un deuxième sacre, onze ans après son unique titre sur la terre battue parisienne.

Depuis celui-ci et sa demi-finale l'année suivante, elle avait multiplié les contre-performances à Paris, jusqu'à son premier tour perdu en 2012 contre la Française Virginie Razzano, bien moins bien classée qu'elle.

Cette année, elle paraît bien plus fortes, ce qui a conduit Svetlana Kuznetsova à livrer ce pronostic à la presse: "Ce sera une grosse surprise si quelqu'un arrive à la battre ici sur terre."

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant