Roland-Garros: Rafael Nadal, un terrien fidèle à ses habitudes

le
0
Roland-Garros: Rafael Nadal, un terrien fidèle à ses habitudes
Roland-Garros: Rafael Nadal, un terrien fidèle à ses habitudes

PARIS (Reuters) - Fidèle à ses habitudes et à son caractère d'homme terre à terre, Rafael Nadal a expliqué vendredi qu'il ne ressentait pas de pression particulière à deux jours du début de Roland-Garros, où il est en mesure d'établir un nouveau record cette année.

Si jamais "Monsieur terre battue" s'imposait dans près deux semaines une nouvelle fois sur le court Philippe-Chatrier, il deviendrait le seul joueur de l'histoire du tennis à avoir remporté à sept reprises les Internationaux de France.

Cette perspective ne semble pas émouvoir le Majorquin, vainqueur en 2005, 2006, 2007, 2008, 2010 et 2011. Prié de dire s'il abordait le tournoi cette année d'une manière différente, Rafael Nadal a immédiatement balayé cette hypothèse.

"Franchement, ce tournoi est suffisamment important par lui-même. J'ai six titres, beaucoup plus que ce dont j'avais rêvé. Je veux bien jouer. Ensuite, on verra bien", a-t-il estimé en conférence de presse.

"Je ne vais pas être plus motivé parce que j'ai déjà six titres et que je peux éventuellement remporter le septième. Non ! Je n'étais pas plus motivé en 2005, quand je suis arrivé ici, que je ne suis aujourd'hui, ou en 2010, après avoir perdu en 2009. La motivation est toujours là. On gagne ou on perd. C'est le sport", a-t-il poursuivi.

Considéré comme le favori numéro un pour le titre cette année par ses pairs, Novak Djokovic et Roger Federer en premier lieu, Rafael Nadal arrive à Paris les valises pleines de confiance et de bons résultats.

Depuis le début de la saison sur terre battue, l'Espagnol s'est imposé à Monte-Carlo, Barcelone et à Rome. Mais il refuse de se projeter dans ce tournoi 2012.

"J'ai bien joué les trois premiers tournois sur terre. Je joue bien en ce moment mais l'histoire est différente ici. C'est un tournoi différent", a-t-il souligné.

"Cela a très bien commencé. Cela ne veut pas dire pour autant que je vais tout gagner ici. Cela veut dire que j'ai trois titres de plus à ma ceinture."

Olivier Guillemain, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant