Roland-Garros: Pouille se révèle, les Françaises assurent

le
0
LUCAS POUILLE S'IMPOSE
LUCAS POUILLE S'IMPOSE

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Les Français auront finalement été assez peu à passer entre les gouttes mardi à Roland-Garros, mais l'inattendu Lucas Pouille ainsi que les espérées Marion Bartoli, Alizé Cornet et Kristina Mladenovic sont parvenus à franchir le premier tour.

La pluie ayant été l'une des principales vedettes de la journée, certains n'ont pu pénétrer sur le court - Aravane Rezaï et Nicolas Mahut -, d'autres ont vu leur match interrompu par la nuit et une nouvelle averse - Benoît Paire et Maxime Teixeira.

Si le succès du trio féminin était attendu puisqu'elles étaient favorites, celui de Lucas Pouille a été une jolie surprise offrant un coin de ciel bleu dans une journée bien grise.

Numéro deux mondial chez les juniors, le joueur de 19 ans, classé 324e mondial, a fait honneur à l'invitation du tournoi en battant l'Américain Alex Kuznetsov, 171e et aussi invité, sur le score net de 6-1 7-6 6-2.

Pour une première participation à un tournoi du Grand Chelem, l'entrée a été réussie et Pouille a étonné tant par sa performance que par le calme avec laquelle il l'avait accueillie.

Au prochain tour, il sera opposé à l'une des valeurs montantes du tennis mondial, le Bulgare Grigor Dimitrov, de trois ans son aîné et tête de série n°26.

La numéro un française Marion Bartoli a bien failli passer à la trappe, bousculée qu'elle a été par la Biélorusse Olga Govortsova, modeste 63e mondiale contre qui elle a dû sauver deux balles de match.

Après avoir vu la rencontre retardée de deux heures et interrompue alors qu'elle avait pris le premier set et fait le break dans le deuxième, elle a dû lutter pour l'emporter.

"Ça a été une journée longue et difficile", a dit la tête de série n°13, qui sera opposée au prochain tour à la qualifiée colombienne Mariana Duque-Marino.

"JE N'AI QUE 20 ANS"

Cela a été beaucoup moins difficile pour Alizé Cornet et Kristina Mladenovic.

Cornet, tête de série n°31, a bataillé dans le premier set où elle été menée 4-1 double break, avant de s'imposer 7-5 6-1 à la Portugaise Maria Joao Koehler.

"Elle m'a donné du mal parce que je l'ai laissée me faire du mal sur le terrain. J'ai joué assez court au début, je n'étais pas très mobile, je lui ai laissé vraiment de l'espace pour jouer", a avoué la Niçoise, victorieuse samedi dernier du tournoi de Strasbourg.

Elle rencontrera au prochain tour l'Espagnole Silvia Soler-Espinosa, 85e mondiale.

Kristina Mladenovic était attendue depuis longtemps à Roland-Garros, dont elle avait remporté l'édition junior en 2009. En quatre précédentes participations, elle n'était jamais parvenue à franchir le premier tour.

Elle y est arrivée enfin, faisant valoir son rang de 46e mondiale face à l'Américaine Lauren Davis, 65e.

"Je n'ai que 20 ans", a-t-elle rappelé en riant.

Se dresse désormais sur sa route Samantha Stosur, tête de série n°9 et finaliste en 2010.

Au rayon des sursitaires, Paire avait pris un mauvais départ en cédant le premier set au Chypriote Marcos Baghdatis avant de se remettre d ans le sens de la marche. La rencontre a été interrompu à une manche partout, 4-3 pour le Français dans la troisième.

Maxime Teixeira était lui dans une situation un peu plus difficile, mené 6-4 5-7 3-1 par le Polonais Lukasz Kubot.

Au rayon des vaincus, ni Guillaume Rufin, ni Florent Serra, ni Marc Gicquel n'ont été en mesure de créer la surprise contre plus fort qu'eux.

Edité par Grégory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant