Roland Garros : plongée dans les coulisses des stats en temps réel

le
0
Roland Garros : plongée dans les coulisses des stats en temps réel
Roland Garros : plongée dans les coulisses des stats en temps réel

Le tournoi de Roland-Garros entre dans sa dernière ligne droite et les fans de tennis frétillent sur les courts ou, pour les moins chanceux, derrière leur écran. Qui ne s'est jamais demandé devant sa télévision comment les statistiques du match, comme la vitesse de la balle ou le taux de première balle passée, pouvaient être disponibles aussi rapidement ? Voici une salve de réponses à toutes vos interrogations sur la «Big Data» autour d'un des plus prestigieux tournois du monde.

Organisés par la Fédération française de tennis (FFT), les Internationaux de France font appel depuis 29 ans au groupe américain IBM qui alimente l'impressionnante machine à statistiques du tournoi à la fois pour les médias, en premier lieu France Télévisions et ses 175 partenaires de diffusion à l'international, et pour le site Internet officiel et ses 260 millions de pages vues (sur la quinzaine de 2013).

La firme basée à New York couvre d'ailleurs les trois autres tournois du Grand Chelem (Wimbledon, Flushing Meadow et Melbourne) comme Roland-Garros. Porte d'Auteuil, 150 personnes - dont une équipe d'ingénieurs américains- sont mobilisées lors de chaque édition afin de traiter les données collectées chaque jour. «Le système de collecte reste très humain, c'est l'analyse des datas qui a évolué», explique Claire Herrenschmidt, responsable des partenariats sportifs chez IBM France.

Le tournoi sur terre battue est surtout l'occasion idéale pour la multinationale de présenter à ses clients ses innovations disponibles au catalogue en situation lors d'un grand événement. Mais entrons dans le détail des moyens déployés dans le cadre d'un accord commercial avec la FFT.

Un dispositif complet sur les courts. Deux radars Doppler - utilisés notamment pour le contrôle aérien - sont installés sur chaque court télévisé afin de mesurer la vitesse de la balle jaune sur les services. C'est la moyenne des deux radars qui est retenue et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant