Roland-Garros: Petra Kvitova souffre pour se qualifier en demi

le
0
Roland-Garros: Petra Kvitova souffre pour se qualifier en demi
Roland-Garros: Petra Kvitova souffre pour se qualifier en demi

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Petra Kvitova a mis fin mercredi à la belle histoire de la qualifiée kazakhe Yaroslava Shvedova à Roland-Garros, éliminée en trois manches 3-6 6-2 6-4 en quart de finale du tournoi de la Porte d'Auteuil, non sans avoir joué crânement sa chance.

Pour s'offrir le droit de défier jeudi la numéro deux mondiale, Maria Sharapova, en demi-finale, la Tchèque a souffert 1h53 sur le court Suzanne-Lenglen face à l'invitée surprise du tournoi, tombeuse de la tenante du titre Li Na au tour précédent.

"Je savais que cela allait être compliqué aujourd'hui. Un quart de finale en Grand Chelem n'est jamais facile, d'autant plus contre quelqu'un qui joue un tennis incroyable comme elle", a déclaré à sa sortie du court Petra Kvitova, couronnée la saison dernière sur le gazon de Wimbledon.

"Elle mérite le respect. Elle a joué tous les matches de qualifications et elle était là aujourd'hui. Cela a été difficile mais je suis très heureuse d'être en demi-finale. Contre Maria Sharapova, je vais tenter de faire le meilleur match possible", a ajouté la Tchèque âgée de 22 ans, révélation de la saison dernière.

A l'issue de ce match qui aurait pu tourner à l'avantage de la Kazakhe si cette dernière n'avait pas faibli dans la fin de la troisième manche, Petra Kvitova avait en effet de quoi avoir le sourire.

Puissante sur son service, régulière dans ses coups et à l'aise dans ses déplacements, Yaroslava Shvedova a désarçonné d'entrée son adversaire qui lui a cédé son service dès le deuxième jeu, avant d'être rapidement menée 3-0.

Trop brouillonne, Petra Kvitova a multiplié les fautes directes dans la première manche (10).

SHVEDOVA MANQUAIT DE FRAÎCHEUR

Et pour cause, un brin agacée, celle-ci a souvent tenté des coups gagnants pour forcer la décision et raccourcir les points, en vain, puisque toutes ces tentatives ont terminé soit dans le filet, soit dans un couloir.

Rebreakée une deuxième fois dans le cinquième jeu, la numéro quatre mondiale a laissé filer la première manche 6-3, en 39 minutes, incapable de répondre à la mobilité de son adversaire, une qualité souvent décisive sur terre battue.

Vexée d'être ainsi malmenée par une joueuse pas même membre du Top 100, 142e précisément, la jeune Tchèque a rectifié le tir et fait valoir son rang dans la deuxième manche.

Consciente d'avoir manqué de précision dans ses coups dans le premier set, Petra Kvitova s'est en effet décidée à régler la mire face à la Kazakhe, qui malgré de bonnes intentions dans le jeu, a commencé à piocher physiquement.

La sanction fut sans appel: 6-2 pour la Tchèque en à peine 30 minutes.

A ce moment précis, les spectateurs du Suzanne-Lenglen se sont mis à penser que la belle histoire de la qualifiée kazakhe allait s'arrêter mercredi, d'autant plus que Petra Kvitova venait de breaker dans le premier jeu dans la troisième manche et de remporter dans la foulée son service.

Mais dans un sursaut d'orgueil, Yaroslava Shvedova a retrouvé ses jambes de feu et poussé à nouveau son adversaire à la faute. Menée 2-0, la Kazakhe a en effet enchaîné quatre jeux d'affilée pour se retrouver devant au tableau d'affichage, en position de force.

Décidée à ne pas perdre, tout du moins pas comme ça, Petra Kvitova a recollé dans la foulée à 4-4, pleine d'espoir, puis mené 5-4. Deux doubles-fautes dans le dernier jeu de Yaroslava Shvedova l'ont par la suite mise en confiance avant qu'elle ne conclue, dans ce même jeu, sur sa deuxième balle de match.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant