Roland-Garros: Nadal en finale évidemment, Djokovic aussi

le
0
Roland-Garros: Nadal en finale évidemment, Djokovic aussi
Roland-Garros: Nadal en finale évidemment, Djokovic aussi

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Ni la pluie, ni David Ferrer n'ont empêché vendredi le roi de la terre battue parisienne, Rafael Nadal, de filer vers une nouvelle finale à Roland-Garros où il retrouvera Novak Djokovic, sorti vainqueur d'un duel plutôt décevant face à Roger Federer.

Dimanche, un record tombera nécessairement.

Si le Majorquin s'impose, il deviendra le détenteur du plus grand nombre de victoires Porte d'Auteuil, sept exactement en autant de finales disputées. Si le Serbe sort victorieux de ce duel au sommet, il réalisera le Grand Chelem sur deux saisons, une performance qui n'a plus été réalisée depuis 1969.

Annoncée comme le match à ne pas manquer dans le dernier carré du tableau masculin du tournoi de la Porte d'Auteuil, la revanche de la demi-finale 2011, où le Suisse s'était imposé au terme d'une rencontre splendide, n'a pas tenu ses promesses en termes de jeu. Djokovic l'a emporté en trois manches 6-4 7-5 6-3 en à peine plus de deux heures.

De son côté, Rafael Nadal s'est montré encore plus intraitable que celui qui le précède au classement ATP en ajustant son compatriote David Ferrer, 6-2 6-2 6-1, en à peine 1h46 de jeu, après une interruption d'une heure due à la pluie.

Le vieux lion Federer, détenteur de 16 titres du Grand Chelem - record -, a semblé dépassé sur bon nombre d'échanges et sa légendaire précision a disparu au bénéfice d'une bagatelle de 46 fautes directes.

Face à tant d'offrandes, le numéro un mondial n'a pas boudé son plaisir en s'imposant facilement, pour la plus grande déception des spectateurs du Central de Roland-Garros, qui au final, notamment à cause de Rafael Nadal, auront vu peu de tennis vendredi.

Près de quatre heures exactement, un peu moins si l'on considère que beaucoup d'entre eux n'ont pénétré que tardivement sur le court Philippe-Chatrier étant donné l'horaire de la programmation de la première demi-finale, à l'heure du déjeuner (13h00).

UNE FINALE DIMANCHE, LUNDI OU MARDI?

Depuis 2005 et ses débuts en tant que joueur professionnel dans le tournoi de la Porte d'Auteuil, Rafael Nadal n'a peut-être jamais semblé aussi fort que cette année, où il a écoeuré et broyé tour après tour ses adversaires.

Symbole de cette domination parfois à la limite de la correction vis-à-vis de ceux qui ont souvent plus ressemblé à des partenaires d'entraînement qu'à de réels rivaux, le Majorquin n'a toujours pas perdu un set depuis le début de la quinzaine.

Contre son ami David Ferrer, un joueur qu'il a souvent présenté comme "l'un des meilleurs joueurs du monde sur terre battue", Rafael Nadal s'est montré juste, agressif et concentré.

La feuille de match est d'ailleurs à sens unique: Rafael Nadal a remporté cinq jeux blancs, a converti sept balles de break sur dix, n'a commis que 16 fautes directes et a eu 100% de réussite au filet sur 13 montées.

Le numéro deux mondial a eu beau dire en conférence de presse d'après-match que selon lui, la perfection n'existait pas, il a encore une fois produit un tennis extraordinaire sur l'ocre parisienne.

Sa victime expiatoire du jour n'a d'ailleurs pas démenti cette affirmation.

"Le niveau de jeu de Rafa est excellent. C'est un excellent joueur de terre battue, le meilleur de l'histoire. Je dirai aujourd'hui que son match était incroyable", a souligné David Ferrer.

"Dimanche, il sera favori", a estimé pour sa part Novak Djokovic, à sa sortie du court, en toute franchise.

En conférence de presse, Roger Federer n'a d'ailleurs pas livré d'autre pronostic.

Si ces trois joueurs ont choisi leur favori, Météo France aussi. Car dimanche, d'importantes précipitations sont prévues au dessus du stade de la Porte d'Auteuil. Lundi aussi.

Il se murmure donc dans les coursives de Roland-Garros que la finale hommes pourrait avoir lieu mardi, une première depuis 1973.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant