Roland-Garros: Monfils fait sensation en sortant Berdych

le
0
MONFILS FAIT SENSATION À ROLAND-GARROS
MONFILS FAIT SENSATION À ROLAND-GARROS

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Le Français Gaël Monfils a créé lundi la première grosse surprise de Roland-Garros 2013 en écartant au premier tour le numéro six mondial, le Tchèque Tomas Berdych.

Invité sur le tournoi, faute d'un classement suffisamment élevé, il s'est imposé 7-6 6-4 6-7 6-7 7-5 sur un Court central qu'il a fait vibrer durant quatre heures.

"Merci à vous, c'était magique", a-t-il lancé au public une fois la balle de match jouée.

Demi-finaliste en 2008 mais absent l'an dernier du rendez-vous parisien en raison d'un genou douloureux, Monfils rencontrera au tour suivant le Letton Ernests Gulbis.

"Je savais que j'allais devoir courir, je me suis beaucoup battu", a encore dit le Parisien, éloigné des courts pendant quatre mois la saison dernière en raison de problèmes récurrents au genou et qui peine à revenir à son meilleur niveau.

"J'ai essayé de faire des choses très simples, de prendre les points les uns après les autres en me disant qu'il pouvait aussi rater. Maintenant, il va falloir récupérer."

Après un premier set poussif de part et d'autre et sans aucune balle de break, bouclé sur la cinquième balle de set du Français, Monfils a retrouvé ses repères sur le Central.

Il a pris les choses en main en breakant son adversaire très tôt dans la deuxième manche pour se détacher 2-1, puis 3-1.

Le Tchèque, peu à l'aise sur son service, a craqué et laissé filer la deuxième manche 6-4 après seulement 34 minutes de jeu.

Sans doute vexé d'être mené deux sets à rien par le 81e joueur mondial, le récent demi-finaliste des Masters 1000 de Madrid et de Rome s'est rebellé dans la troisième manche.

D'abord en enchaînant trois jeux puis en menant 5-2, juste avant que Monfils ne débreake pour revenir à 5-4.

Poussé par le public tout acquis à sa cause, le Français a recollé à 5-5 en infligeant un jeu blanc à son adversaire et poussé jusqu'au tie-break. Mais manquant de tranchant et de concentration, Monfils a gâché l'occasion de plier l'affaire en s'inclinant 7-3.

"IL A PRIS LA BONNE DÉCISION"

Dans le quatrième set, les deux joueurs ne se sont pas lâchés jusqu'à 6-6 et ont dû disputer une fois encore, un tie-break. Mené rapidement 3-0, le Français est revenu à 4-4 avant de lâcher les deux points suivants.

La dernière manche fut plus erratique, les jambes se faisant plus lourdes et les coups moins précis.

Après avoir manqué trois balles de break à 1-1, Monfils s'est employé à en sauver quatre, trois jeux plus tard, avant de raccrocher à 3-3 puis de breaker à 6-5 en sa faveur.

Au moment de servir pour le match, le public du Central a acclamé son champion à coups de "Gaël, Gaël". Monfils a répondu à ces encouragements en alignant d'entrée son 26e ace de la partie, puis en concluant sur sa première balle de match.

Quelque peu sonné par cette élimination précoce, Tomas Berdych s'est toutefois montré philosophe devant la presse.

"Un jour, cela va dans un sens et l'autre jour, dans l'autre sens. Pour ma part, je préfère me concentrer sur mon jeu. Je trouve que j'ai été très solide", a-t-il dit.

"Peu importe que ce soit un premier tour ou un quart de finale, je ne suis pas là pour cela. Ce que je veux, c'est bien sûr aller plus loin. Mais du moment que je joue bien, cela peut arriver au premier tour ou en quarts de finale, peu importe. Je pense que dans l'ensemble, c'était un bon match."

Le Tchèque a conclu en expliquant que selon lui, Monfils était sur la bonne voie pour retrouver son meilleur niveau.

"Je crois qu'il a pris la bonne décision de revenir, il a choisi le bon moment et je suis sûr qu'il va garder cette bonne forme pendant longtemps."

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant