Roland-Garros: Mladenovic franchit le cap pour la première fois

le
0
MLADENOVIC FRANCHIT LE CAP DU PREMIER TOUR DE ROLAND-GARROS POUR LA PREMIÈRE FOIS
MLADENOVIC FRANCHIT LE CAP DU PREMIER TOUR DE ROLAND-GARROS POUR LA PREMIÈRE FOIS

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Sacrée dans le tournoi junior de Roland-Garros en 2009, Kristina Mladenovic n'avait jamais franchi un tour chez les grandes en quatre précédentes participations, une anomalie qu'elle a corrigée mardi en battant l'Américaine Lauren Davis.

La Française, 20 ans et 46e à la WTA, s'est imposée 6-0 7-5, à la 65e mondiale.

Elle avait connu sa première victoire dans un tournoi du Grand Chelem l'an passé à l'US Open, où elle avait atteint le troisième tour. En janvier, elle avait aussi franchi le cap à l'Open d'Australie avant, donc, de récidiver porte d'Auteuil.

"La première victoire ici, c'est fait et c'est une bonne chose après quatre défaites, mais je n'ai que 20 ans. J'avais joué des filles fortes et des matches accrochés, c'est la suite de l'histoire", a-t-elle dit.

Une histoire qui l'a vue s'installer dans le top 50 et remporter l'an passé son premier titre à Taipei.

"C'est un autre statut, c'est évident, c'est écrit sur le papier. On m'appelait l'espoir, maintenant je suis installée mais c'est beaucoup de travail. On m'a collé cette étiquette d'espoir à 15 ans et j'ai prouvé que je le méritais", a dit la joueuse.

Mardi, il a fallu moins d'une demi-heure à Mladenovic, pour se détacher 6-0 1-0 face à sa cadette d'un an. Elle a alors cédé pour la première fois son service.

"J'AIME LA PRESSION"

La suite du match fut beaucoup plus accrochée, à l'image de des cinquième et sixième jeux de la deuxième manche qui ont chacun duré plus de 10 minutes. A 3-3, la Française a pris l'engagement de sa rivale mais a immédiatement perdu le sien.

Kristina Mladenovic a de nouveau pris l'avantage au 11e jeu et est cette fois parvenue à conclure sur son service après une heure et 42 minutes.

"Le match, ça n'a pas été deux matches différents, ça a été un bon match de tennis. Elle s'est battue du premier au dernier point. Au premier set, elle a essayé mais elle n'avait pas les réponses. Je n'ai jamais été inquiète, c'était un beau combat", a résumé la joueuse née à Saint-Pol-sur-Mer, dans le Nord.

Elle a nié avoir ressenti une quelconque pression qui l'aurait rendue fébrile au deuxième set : "La pression, c'est quelque chose à laquelle j'ai toujours répondu positivement. J'aime la pression", a affirmé l'élève de Thierry Ascione.

Elle n'aura pas celle du résultat au prochain tour où elle sera opposée à l'Australienne Samantha Stosur, tête de série n°9, finaliste porte d'Auteuil en 2010 et demi-finaliste en 2009 et l'an passé.

"Passer le premier tour était important, maintenant il faut prendre match après match et le prochain contre Stosur va être très difficile. Elle a un gros service, un grand coup droit. C'est spécialiste de la terre battue qui réussit bien ici. Ça va être dur", a prédit Kristina Mladenovic.

L'espoir est cependant permis, l'Australienne vivant une saison moyenne puisqu'elle n'est pas parvenue à dépasser les quarts de finale dans les tournois qu'elle a disputé cette saison.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant