Roland-Garros: Marion Bartoli retrouve le sourire à Paris

le
0
Roland-Garros: Marion Bartoli retrouve le sourire à Paris
Roland-Garros: Marion Bartoli retrouve le sourire à Paris

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Malgré une saison sur terre battue jusque-là plutôt ratée, Marion Bartoli a retrouvé le sourire en arrivant à Roland-Garros où elle a atteint l'an passé les demi-finales.

Diminuée par des problèmes de santé lors de ses précédents tournois sur la surface qui convient le moins à son jeu, l'ex-finaliste de Wimbledon pense être capable de faire bonne figure Porte d'Auteuil où les Internationaux de France débutent dimanche.

"Après, bien évidemment, la terre battue reste une surface plus difficile pour moi mais je suis capable de bien jouer. Je suis contente de revenir ici, il y a beaucoup de bonnes sensations qui reviennent de l'année dernière et tout de suite, ça me redonne le sourire", a-t-elle dit vendredi en conférence de presse.

"Là, je m'entraîne beaucoup mieux. Je sens que physiquement j'ai repris un bon niveau, je pense que je vais arriver, je l'espère en tout cas, à exprimer mon niveau de jeu sur les premiers tours", a ajouté la tête de série n°8 de la deuxième levée du Grand Chelem.

La numéro un française a rappelé que l'an dernier, avant de briller sur l'ocre parisien, elle s'était blessée en finale du tournoi de Strasbourg mais avait récupéré au fil des tours victorieux.

"PAS D'APPRÉHENSION"

"Quand j'ai attaqué Roland-Garros l'année dernière, j'étais un peu entamée (...) et j'ai récupéré l'énergie au fur et à mesure. Là, il y a une grosse envie, une grosse excitation de rentrer sur le terrain, de commencer le tournoi, c'est bien, il n'y a pas d'appréhension, je n'arrive pas en me repliant sur moi-même, en me disant que j'ai des points à défendre", a-t-elle affirmé.

"Je reviens avec beaucoup d'enthousiasme et j'attends avec impatience que ça commence. C'est déjà un point très positif. Après, je vais voir petit à petit comment je vais rentrer dans le tournoi mais déjà, mentalement, je me sens beaucoup mieux."

Invitée à dire qui elle voyait comme favorite pour le titre, Marion Bartoli a logiquement cité Maria Sharapova et Serena Williams.

De même, elle s'est exprimée sur le capitanat de l'équipe de France de Fed Cup, Nicolas Escudé ayant cette saison achevé sa mission à ce poste.

Alors qu'elle ne joue pas cette épreuve par équipes, les règles en vigueur empêchant les entraîneurs des joueuses de participer à la préparation, Bartoli -qui est coachée par son père- a un avis tranché.

"Je vote Amélie Mauresmo", a-t-elle lâché, avant de rejoindre les autres joueuses françaises pour discuter de la question. Reste que si les règles ne changent pas, il y aura peu de chances de la voir s'aligner dans cette compétition.

Edité par Bertrand Boucey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant