Roland-Garros: Maria Sharapova force l'allure

le
0
Roland-Garros: Maria Sharapova force l'allure
Roland-Garros: Maria Sharapova force l'allure

par Jean-Paul Couret

PARIS (Reuters) - Maria Sharapova, Svetlana Kuznetsova et Dominika Cibulkova ont laissé vendredi sur le bas-côté de la route de la finale de Roland Garros Agnieszka Radwanska, Ana Ivanovic et l'ensemble du tennis féminin français.

La performance du jour pourrait être attribuée à la Russe Kuznetsova, modeste tête de série n°26, qui a infligé un 6-1 6-2 en 1h12 minutes à la troisième joueuse mondiale, la Polonaise Radwanska, sur le Central.

Ce serait cependant oublier que Kuznetsova a remporté les Internationaux de France en 2009 et y a été finaliste en 2006 alors que Radwanska n'a jamais dépassé les huitièmes de finale en cinq participations.

Le ciel était gris et la température était tombée à 18 degrés lorsque les prétendantes du simple dames ont déclenché un concours de vitesse en tout milieu de journée.

Aux 72 minutes de Kuznetsova, Petra Martic, Croate de 21 ans et 50e à la WTA, a répliqué par les 81 de sa victoire 6-2 6-1 sur l'Espagnole Anabel Medina Garrigues, n°29 à 29 ans.

La Slovaque Dominika Cibulkova, tête de série n°15, a fait mieux en 67 minutes, toujours en ne concédant que trois jeux, 6-2 6-1, à l'Espagnole Maria Jose Martinez (48e mondiale).

L'Australienne Samantha Stosur, finaliste en 2010, vainqueur du dernier US Open et tête de série n°6, n'a joué qu'une minute de plus pour battre 6-3 6-3 la Russe Nadia Petrova (n°27).

Comme souvent, la plus rapide a été Maria Sharapova, déjà auteur d'un 6-0 6-0 au premier tour. La Russe n'a passé que 60 minutes sur le court Suzanne Lenglen et n'a cédé que deux jeux 6-1 6-1 à la Japonaise Ayumi Morita, certes 84e à la WTA.

La n°2 du tournoi avait un tour de retard sur les autres joueuses car son match de deuxième tour avait été reporté jeudi soir à cause du marathon entre Paul-Henri Mathieu et John Isner. Elle rencontrera en 16e la Chinoise Peng Shuai (n°28).

DÉROUTE FRANÇAISE

Sur le Central, les seizièmes avaient commencé par un hommage aux sans-grade avec une partie entre l'Américaine Sloane Stephens, 70e mondiale, et Mathilde Johansson, 93e à la WTA.

Cette dernière et avec elle le tennis féminin français ont été éjectés du simple dames sur le score de 6-3 6-2 en 1h31.

Mathilde Johansson a perdu du même coup ses dernières chances de se qualifier pour les Jeux olympiques de Londres dont le tennis féminin français sera totalement absent.

Au même moment, sur le court Suzanne-Lenglen, la série noire s'est poursuivie pour Ana Ivanovic, battue par Sara Errani 1-6 7-5 6-3 en deux heures pile sur une terre battue où elle ne parvient plus à briller depuis son titre de 2008.

La Serbe, revenue au rang de 13e tête de série, avait pourtant retrouvé le sourire pendant et après sa victoire 6-2 6-2 au deuxième tour sur l'Israélienne Shahar Peer.

Vendredi, ce sourire est resté radieux pendant les 25 minutes du premier set remporté 6-1. Il s'est crispé progressivement pendant la deuxième manche perdue en 58 minutes puis définitivement dans le troisième set concédé après 37 minutes sur un dernier coup droit raté, la 40e faute directe du jour de l'ancienne n°1 mondiale.

Sara Errani rencontrera au prochain tour Svetlana Kuznetsova. Sloane Stephens, âgée de 19 ans, jouera contre Samantha Stosur. Dominika Cibulkova affrontera la numéro un mondiale Victoria Azarenka ou la Canadienne Aleksandra Wozniak (58e), Petra Martic contre l'Allemande Angelique Kerber (n°10) ou l'Italienne Flavia Pennetta (n°18).

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant