Roland-Garros: Maria Sharapova battue, pas abattue

le
0
MARIA SHARAPOVA BATTUE, PAS ABATTUE
MARIA SHARAPOVA BATTUE, PAS ABATTUE

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Il y a un an, Maria Sharapova avait fait son entrée dans la salle de presse de Roland-Garros sous les applaudissements. Son sourire était radieux et ses yeux pétillants. Samedi, l'histoire s'est écrite avec d'autres mots.

En finale, la Russe avait surclassé l'Italienne Sara Errani pour s'adjuger son premier titre sur la terre battue parisienne. Cette fois-ci, c'est elle qui a pris la leçon, face à une Serena Williams quasi imbattable de son propre aveu.

"Elle a joué un très bon match. Elle était forte. Elle jouait des balles profondes. Elle a très bien servi, mieux que moi d'ailleurs. Et elle a su convertir ses occasions", a résumé Sharapova devant la presse, sur un ton lapidaire.

"Bien sûr, j'avais ma place dans cette finale et je me suis bien défendue aujourd'hui. Mais ce n'était pas suffisant car elle a joué un super tennis. Ce n'est sûrement pas une excuse, mais en tout cas, elle a vraiment très bien joué."

Au bord des larmes sur le court, la Russe semblait une heure plus tard beaucoup plus calme et retranchée sous une carapace ne laissant pas sortir ses émotions.

"Je n'ai aucun regret. D'une manière générale, j'essaye de ne jamais en avoir, que cela soit sur ou en dehors du court. Car ce qui compte pour moi, c'est d'avancer dans la vie. Peu importe le reste", a-t-elle souligné.

"JE SUIS DÉJÀ MOTIVÉE"

"Quand on perd, on peut vraiment se sentir mal et c'est le cas pour moi car je suis une compétitrice, une gagnante, quelqu'un qui se bat et qui ne s'entraîne pas pour perdre", a-t-elle poursuivi.

"Mais bon, je sais qu'après ce match, je vais encore plus travailler, réfléchir à cette défaite. Je vais être encore plus déterminée à gagner et j'espère tirer des leçons de ce match."

La Russe a d'ailleurs dit avoir vu des "signes positifs" dans sa défaite face à Serena Williams, "une joueuse qui ne donne aucun point ou aucun jeu gratuitement" et qui, selon elle, arrive parfois "à servir aussi fort que David Ferrer".

"Déjà, arriver en finale comme cela, c'est plutôt pas mal. C'est un aspect positif je crois", a-t-elle dit.

"Ce n'est jamais facile de revenir sur un tournoi en étant tenante du titre. Du coup, je suis plutôt heureuse d'avoir su me hisser jusqu'en finale et d'avoir produit un bon tennis pendant cette quinzaine", a-t-elle ajouté.

Après treize premières minutes d'interview sans véritable engouement, le visage de la Russe a fini par s'éclairer à nouveau lorsqu'une question lui a été posée sur la saison sur herbe qui arrive.

"Un long été nous attend, avec beaucoup de mes tournois préférés qui vont commencer. Celui qui m'intéresse le plus, c'est forcément Wimbledon. Je n'ai pas besoin que l'on me motive. Je suis déjà motivée. Quand je suis sur gazon, je sens bien que ma motivation augmente."

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant