Roland-Garros: Li Na tient son rang de tenante du titre

le
0
Roland-Garros: Li Na tient son rang de tenante du titre
Roland-Garros: Li Na tient son rang de tenante du titre

PARIS (Reuters) - Toujours aussi modeste, la Chinoise Li Na, tenante du titre, n'a exprimé qu'une satisfaction contrôlée après sa très confortable victoire sur la Française Stéphanie Foretz-Gacon en deux sets 6-0 6-2 et 52 minutes jeudi au deuxième tour de Roland-Garros.

"J'étais tendue au début et après je me suis bien sentie. J'ai pu contrôler un peu le match. Je suis très heureuse de la façon dont j'ai joué sur le court aujourd'hui", a-t-elle dit.

"J'étais un peu nerveuse au début du match. Jouer une Française à Paris ce n'est pas facile. Il y a deux jours, j'ai vu ce que c'était de jouer contre une Française", a ajouté la Chinoise dans une allusion à la victoire de Virginie Razzano sur Serena Williams, mardi, sur un court central en fusion.

Li Na, tête de série n°7 cette année, a joué son deuxième tour sur le court Suzanne-Lenglen que Foretz-Gacon, 86e, n'avait aucune chance d'enflammer tant ses chances de victoires sont très vite apparues inexistantes.

Pendant sa conférence de presse, Li Na n'a tiré aucun plan pour la suite du tournoi qui lui fera rencontrer au prochain tour la vainqueur d'un duel entre Américaines, Christina McHale, 36e mondiale, ou Lauren Davis, 162e et issue des qualifications.

"Je suis très contente de revenir ici. Je ne pense pas au fait que je sois tenante du titre ou à quel stade de la compétition je vais aller. Je veux simplement apprécier le moment, et prendre du plaisir", a-t-elle dit.

Et à la grande déception des journalistes britanniques qui voudraient que joueurs et joueuses ne pensent plus qu'au Jeux olympiques de Londres, elle a refusé de dire ce qui était le plus important pour elle des JO ou de Roland-Garros.

"Pour moi, c'est les deux : les Jeux olympiques et Roland-Garros. Ici, je joue un Grand Chelem, les Jeux olympiques c'est spécial pour nous, c'est tous les quatre ans", a-t-elle dit.

"C'est certainement la dernière fois que je jouerai les Jeux olympiques. On ne sait pas ce qu'il va se passer dans quatre ans."

Jean-Paul Couret, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant