Roland-Garros: les Français ont apprécié ce dimanche

le
0
Roland-Garros: les Français ont apprécié ce dimanche
Roland-Garros: les Français ont apprécié ce dimanche

par Eric Salliot

PARIS (Reuters) - Six des neuf Français en lice dimanche à Roland-Garros ont franchi le premier tour, Nicolas Mahut étant le héros du jour après sa victoire sur l'ancien numéro un mondial Andy Roddick, tête de série n°26.

Juste avant le succès de Mahut, le leader du tennis hexagonal Jo-Wilfried Tsonga, cinquième du classement ATP, avait lui aussi franchi le cap en dominant en quatre sets le qualifié Russe Andrey Kuznetsov.

Edouard Roger-Vasselin, 82e mondial, a saisi sa chance face au Canadien Vasek Pospisil, 101e mondial. Il s'est imposé en quatre manches 3-6 6-3 6-2 6-2.

"Tous les gens que je croisais me disaient que j'avais eu un bon tirage et, paradoxalement, ça m'a stressé", a dit Edouard Roger-Vasselin. Au prochain tour, il se mesurera à l'Argentin Juan Martin Del Potro, tête de série n°9.

"Je l'avais battu en 2009 à Tokyo et ça reste la plus belle victoire de ma carrière. Je n'avais pas pu la partager car j'étais tout seul au Japon. A l'époque, je volais, tout me réussissait.

"Ce sera une autre affaire, sur une autre surface. Je n'ai jamais évolué sur un des deux grands courts de Roland-Garros alors j'ai un message aux organisateurs: le rêve d'un Français, c'est la Coupe Davis et de jouer sur le Central."

A 32 ans, Nicolas Devilder, 286e mondial, a remporté le duel des qualifiés face au jeune Serbe Filip Krajinovic, 630e mondial, en ne relâchant jamais son étreinte (6-2 6-2 6-0).

"Quand on regarde sa date de naissance, 1992, ça fait bizarre. Il n'était pas né que je jouais déjà au tennis. J'ai encore de beaux restes physiquement, lui, il a tout l'avenir devant lui, moi, il ne me reste pas beaucoup d'années à jouer", a dit le Dacquois a songé stopper sa carrière après une blessure au pied.

JOHANSSON SE BAT, GARCIA DÉÇOIT

"Chaque joueur a vécu des galères mais repartir dans les Futures, ça n'est pas évident. Je ne remercierai jamais assez la Fédération de m'avoir accordé une invitation pour les qualifications", a-t-il ajouté.

En manque de rythme, Adrian Mannarino, 153e mondial et bénéficiaire d'une wild-card, a été étrillé 6-0 7-5 6-1 par l'Italien Fabio Fognini, 45e mondial.

"Personnellement, je déteste jouer le dimanche. Je l'ai déjà fait l'année dernière, donc je suis habitué. Mais on a l'impression que c'est déjà fini sans que cela ait commencé", a dit le joueur qui a abordé ce Roland-Garros avec très peu de victoires derrière lui en raison de plusieurs pépins physiques.

"Ma fracture au poignet est guérie, tout comme ma cheville mais je manque un peu de préparation. J'étais à fond mais ça n'a pas suffi. Et Fognini ne m'a pas aidé."

Dans le tableau féminin, deux Françaises ont rejoint le deuxième tour. Mathilde Johansson, 93e mondiale, a remporté un match au couteau (5-7 7-6 6-4 en 2h55) face à l'Australienne Anastasia Rodionova, 103e mondiale, pour signer - seulement - sa septième victoire de l'année.

"J'ai commencé l'année avec dix défaites d'affilée, ce fut une période difficile. Je suis très heureuse d'avoir su gérer mes émotions", a-t-elle dit.

Irena Pavlovic, 176e mondiale et bénéficiaire d'une invitation, a remporté son tout premier match dans un tournoi du Grand Chelem face à la Taïwainaise Kai-Chen Chang.

Enfin, Caroline Garcia, 133e mondiale et elle aussi bénéficiaire d'une invitation, a connu une grosse déception face à Dinah Pfizenmaier.

L'Allemande, 198e mondiale et issue des qualifications, s'est imposée 3-6 6-4 6-3. C'est un rude coup pour la Lyonnaise qui avait échoué au deuxième tour l'an passé face à Maria Sharapova après avoir laissé entrevoir un sacré potentiel.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Eric Faye

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant