Roland-Garros: le tournoi le plus difficile pour Roger Federer

le
0
Roland-Garros: le tournoi le plus difficile pour Roger Federer
Roland-Garros: le tournoi le plus difficile pour Roger Federer

PARIS (Reuters) - Vainqueur de l'épreuve en 2009, le Suisse Roger Federer aborde Roland-Garros cette année encore en sachant qu'il n'arrive pas - loin de là - sur une terre de prédilection.

Lui qui compte 16 tournois du Grand Chelem à son palmarès éprouve toujours de grandes difficultés sur l'ocre de la Porte d'Auteuil où il n'a soulevé qu'une fois le trophée, il y a trois ans. Rafael Nadal, blessé, avait été battu en huitième de finale.

Cette année, Nadal est en pleine possession de ses moyens, tout comme le numéro un mondial, Novak Djokovic, les principaux rivaux de Roger Federer.

"C'est le tournoi le plus difficile pour moi. Ca a été quelque chose de très spécial de gagner ici. Roland-Garros est toujours très très spécial", a dit le Suisse qui compte également à son palmarès quatre Open d'Australie, six Wimbledon et cinq US Open.

Interrogé sur le "Big Four", dont il fait partie avec Djokovic, Nadal et l'Écossais Andy Murray, quatrième à l'ATP, le Suisse a qualifié la situation d'intéressante.

"C'est intéressant de voir cet équilibre. C'est comme quand on monte dans les juniors, on s'inspire l'un et l'autre. On se pousse l'un et l'autre. Cela commence dans ta région, dans ton pays, puis c'est à l'international. J'ai vécu tout cela. Après, on le vit au plus haut niveau", a-t-il dit.

"Quand tous les autres jouent, tu joues aussi. Tu peux rater aussi, c'est toujours comme cela. Il y a des temps forts dans le tennis en ce moment."

Il n'en demeure pas moins que pour Roger Federer - comme pour beaucoup d'autres -, Rafael Nadal, sept fois vainqueur de l'épreuve et tenant du titre, reste le favori.

"Rafa est le favori pour le septième titre. Il n'a pas perdu de set à Rome, Monte-Carlo et Barcelone. Après, il y va pour le septième (...) Pour moi, c'est le grand favori parce que je l'ai joué ici à tellement de reprises que je sais à quel point il est incroyable à Roland-Garros", a dit le Suisse.

"Novak, c'est normal qu'il soit aussi un des grands favoris, et moi aussi, avec tout ce que j'ai accompli. Pour moi, c'est Rafa en premier, Novak en deuxième, moi en troisième. À la fin, je ne pense pas que cela change grand-chose une fois que le tournoi est lancé, que l'on s'affronte. On passe le premier tour, et après on verra la suite."

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant