Roland-Garros : «Le dispositif de sécurité a bien fonctionné»

le
0
Pour le directeur du tournoi, Gilbert Ysern, il était difficile de détecter les fumigènes introduit dans l'enceinte du court central par des militants opposés au mariage homosexuel.

Sept personnes ont été placées en garde à vue après la finale de Roland-Garros entre Rafael Nadal et David Ferrer, brièvement perturbée dimanche par des militants opposés au mariage homosexuel, dont l'un est entré sur le court avant d'être neutralisé par la sécurité du tournoi. Au total, douze personnes ont été remises à la police par la sécurité de Roland-Garros, après une série d'incidents. En soirée, sept ont été placées en garde à vue pour introduction de fumigènes dans une enceinte sportive et cinq ont été libérées.

Pour le directeur du tournoi, Gilbert Ysern, interviewé par Le Figaro, le système de sécurité mis en place par le tournoi a bien fonctionné. Depuis quelques années, tous les spectateurs sont soumis à une fouille à vue à l'entrée pour entrer dans l'ence...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant