Roland-Garros: la n°1 tremble, la tenante plane

le
0
Roland-Garros: la n°1 tremble, la tenante plane
Roland-Garros: la n°1 tremble, la tenante plane

par Jean-Paul Couret

PARIS (Reuters) - Si la vérité du lundi 28 mai est celle du samedi 9 juin, la Chinoise Li Na conservera son titre de Roland-Garros et la Biélorusse Victoria Azarenka perdra sa première place au classement mondial.

Les deux jeunes femmes se sont succédé sur un court central étincelant de soleil mais aux tribunes dégarnies en ce lundi de Pentecôte.

Victoria Azarenka qui ouvrait le bal de la journée a frôlé la catastrophe lorsqu'elle a été menée un set 4-0 par Alberta Brianti.

"Je n'arrivais plus à mettre une balle dans le court. Je ne sais pas comment je m'en suis sortie", a-t-elle dit.

"À certains moments, je me disais: je ne peux pas faire une bêtise pareille mais dans les moments où j'étais vraiment au fond du trou, je suis restée forte mentalement et j'ai fait ce que je devais faire."

De fait, Victoria Azarenka a mobilisé ce qui lui restait des forces qui lui ont donné à 22 ans pas moins de 12 titres WTA.

Alberta Brianti, classée 105e mondiale et dont le palmarès, à 32 ans, ne compte qu'un titre WTA (Fès) et une finale (Guangzhou), a été balayée.

La n°1 mondiale a aligné six jeux d'affilée pour rafler la deuxième manche 6-4 et maîtriser l'Italienne et le mauvais sort en trois sets, 6-7(6) 6-4 6-2 et deux heures et 16 minutes.

Victoria Azarenka a ainsi un peu rassuré son entourage très inquiet de sa performance si on en juge par les visages crispés de son entraîneur Samuel Sumyk et de l'ancienne n°1 mondiale Amélie Mauresmo, qui participe aussi à la préparation.

En championne, la Biélorusse a même essayé de trouver un bon enseignement à ses malheurs.

"JOUER SOUS LA PLUIE"

"Avant, j'aurais peut-être tout simplement baissé les bras et je serais rentrée à la maison. Je ne sais pas s'il y a un vol direct pour Minsk, mais je sais qu'il y en a un demain, je l'aurais peut-être pris", a-t-elle dit.

"Aujourd'hui, je ne voulais pas partir si vite."

De besoin de se rassurer, Li Na n'en a pas eu après sa nette victoire 6-2 6-1 en 58 minutes sur la Roumaine Sorana Cirstea.

Le match a été sans histoire. Il a permis à la Chinoise d'entamer parfaitement la défense de son titre sur le court où elle est devenue l'an dernier le premier représentant, homme ou femme, d'un pays d'Asie à remporter un tournoi du Grand Chelem.

Seul point noir à la journée de la tête de série n°7-elle a reconnu avoir encore du mal à surmonter sa défaite face à la Russe Maria Sharapova, il y a une semaine, dans une finale du tournoi de Rome perturbée par la pluie.

"Cette finale est encore dans ma tête. J'ai dit aux gens: 'ne me parlez plus de tennis pendant au moins trois jours'", a-t-elle dit.

"Je sais ce qui s'est passé à Rome. Je veux mieux jouer ici", a-t-elle ajouté. "Cette finale m'a donnée une sacrée expérience. Maintenant, je sais que je peux jouer au tennis sous la pluie."

La prochaine adversaire de Victoria Azarenka sera l'Allemande Dinah Pfizenmaier, issue des qualifications et victorieuse au premier tour de la Française Caroline Garcia.

Li Na jouera contre la Française Stéphanie Foretz-Gacon (86e mondiale) ou la Tchèque Barbora Zahlavova-Strycova (60e).

Jean-Paul Couret pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant