Roland-Garros: la lucidité de Tsonga ne l'empêche pas de rêver

le
0
Roland-Garros: la lucidité de Tsonga ne l'empêche pas de rêver
Roland-Garros: la lucidité de Tsonga ne l'empêche pas de rêver

PARIS (Reuters) - Jo-Wilfried Tsonga ne se fait guère d'illusions sur la capacité des joueurs français à inscrire leur nom au palmarès de Roland-Garros mais continue cependant à rêver d'un tel scénario.

A Rome, le numéro un du tennis français avait déclaré qu'il pensait qu'à l'heure actuelle aucun joueur français n'était en mesure de gagner Roland-Garros.

Quelques jours plus tard, Yannick Noah, dernier Français à s'être imposé à Roland-Garros -en 1983- avait, lui, affirmé qu'il fallait continuer de rêver pour réussir.

"On rêve tous, je ne serais pas cinquième mondial si je n'avais pas rêvé et si je ne continuais pas à rêver", a dit Tsonga vendredi lors d'une conférence de presse organisée à deux jours du début de la deuxième levée du Grand Chelem.

"Mais on n'a jamais gagné un Masters 1000 sur terre battue, on n'a jamais gagné un Grand Chelem. On en est peut-être capable mais on ne peut pas affirmer que l'on va gagner."

Jo-Wilfried Tsonga, finaliste de l'Open d'Australie en 2008, n'a jamais dépassé les huitièmes de finale Porte d'Auteuil. Il dit n'avoir "rien à perdre" lors de l'édition 2012 où il affrontera un qualifié au premier tour.

"Je suis cool. Ici, j'ai tout à gagner et même si je perdais trop tôt, la vie continue. Quand on est dans le top 5, on est sûr de ne pas rencontrer les tout meilleurs dès le début. Mais personne ne doit être pris à la légère", a-t-il souligné.

Prié de dire quels joueurs pouvaient créer la surprise cette année à Paris, Jo-Wilfried Tsonga a cité pêle-mêle le Tchèque Tomas Berdych, n°7, l'Américain John Isner "s'il fait chaud" ou encore Gilles Simon qui est "en forme".

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant