Roland-Garros-La justice suspend les travaux d'extension

le
0
 (Actualisé avec réaction de la FFT) 
    PARIS, 24 mars (Reuters) - Le tribunal administratif de 
Paris, dans sa formation de référé, a décidé jeudi de suspendre 
le chantier de l'extension du stade de Roland-Garros, nouveau 
rebondissement dans la bataille juridique autour de ce projet. 
    La suspension des permis de construire signés par la maire 
de Paris Anne Hidalgo en juin dernier fait suite à une requête 
de quatre associations de protection de l'environnement et du 
patrimoine.  
    Elle court jusqu'à ce qu'un jugement définitif soit prononcé 
sur le fond du dossier, peut-on lire dans l'ordonnance du juge 
des référés.  
    Les organisations contestant ce projet qui va empiéter sur 
les Serres d'Auteuil soulignent dans un communiqué qu'elles sont 
"confortées dans l'action qu'elles mènent depuis plus de cinq 
ans" et que pour elles, "le combat continue".   
    De son côté, la Fédération française de tennis (FFT) précise 
dans un communiqué qu'elle "vient évidemment de se pourvoir en 
cassation à l'encontre de cette décision, afin de s'en remettre 
à la décision du Conseil d'Etat."        
    Le projet vise à mettre le tournoi au niveau des autres 
levées du Grand Chelem (Open d'Australie, Wimbledon et US Open). 
    Le montant des travaux est estimé entre 350 et 400 millions, 
entièrement financés par la FFT. Paris espère en outre pouvoir 
compter sur le site rénové dans le cadre de sa candidature à 
l'organisation des Jeux olympiques de 2024. 
 
 (Myriam Rivet, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant