Roland-Garros: la chute de Li Na ouvre la voie à Sharapova

le
0
Roland-Garros: la chute de Li Na ouvre la voie à Sharapova
Roland-Garros: la chute de Li Na ouvre la voie à Sharapova

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Le tableau féminin de Roland-Garros a encore perdu lundi l'une de ses favorites, la tenante du titre Li Na, ce qui laisse désormais à la Russe Maria Sharapova un boulevard pour s'imposer cette année et rafler au passage la place de numéro un mondiale.

Après les éliminations prématurées de Serena Williams et de Victoria Azarenka, le simple femmes des Internationaux de France a perdu cette fois-ci sa championne 2011 dès le stade des huitièmes de finale, une première depuis 2009 et l'élimination d'Ana Ivanovic au même stade de la compétition.

La responsable de ce crime de lèse-majesté est classée 142e mondiale et est issue des qualifications. Elle est kazakhe et s'appelle Yaroslava Shvedova.

Dans les autres rencontres du jour, la Tchèque Petra Kvitova, tête de série n°4, s'est aisément qualifiée pour le prochain tour aux dépens de l'Américaine Varvara Lepchenko 6-2 6-1, en à peine une heure de jeu.

De son côté, Maria Sharapova a éprouvé certaines difficultés pour surmonter un obstacle tchèque répondant du nom de Klara Zakopalova, 44e joueuse mondiale.

La numéro deux à la WTA a en effet eu besoin de trois sets pour se débarrasser de son adversaire, 6-4 6-7(5) 6-2, et poursuivre sa quête de gloire parisienne.

SHVEDOVA, INVITÉE SURPRISE

Mais si elle parvient à retrouver une certaine régularité au service, la Russe peut se dire que son tableau jusqu'à la finale est plus que dégagé.

En quart de finale, la Russe retrouvera l'Estonienne Kaia Kanepi (n°23), qui a logiquement battu la Néerlandaise Arantxa Rus, 88e mondiale.

Kanepi, déjà quart de finaliste en 2008, a tremblé mais n'a pas cédé et s'est finalement imposée 6-1 4-6 6-0.

En demi-finale, Maria Sharapova pourrait croiser la route de Petra Kvitova, qui n'a pas traîné sur le court face à son adversaire américaine, ou celle de la surprenante joueuse kazakhe, qui a fait vivre l'enfer à Li Na et fait vibrer le court Suzanne-Lenglen.

Après un premier set correct bouclé sur le score de 6-3, celle qui fut la première représentante du continent asiatique à remporter un titre du Grand Chelem l'an dernier à Paris a en effet sombré, perdant le deuxième 6-2 et le troisième 6-0 face à Shvedova.

Sa feuille de statistiques ne plaide pas en sa faveur: 41 fautes directes et sept jeux de services concédés. Un bilan bien trop médiocre pour prétendre défendre un statut de championne en titre.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant