Roland-Garros: Jo-Wilfried Tsonga passe le 2e tour

le
0
JO-WILFRIED TSONGA AU 3E TOUR À ROLAND-GARROS
JO-WILFRIED TSONGA AU 3E TOUR À ROLAND-GARROS

par Simon Carraud

PARIS (Reuters) - Sans toujours se montrer flamboyant mais sans paniquer, le Français Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié mercredi pour le troisième tour de Roland-Garros, une habitude, en battant le Finlandais Jarkko Nieminen 7-6 6-4 6-3.

Face au 38e joueur mondial, le numéro un français a dû sauver une balle de set dans le tie-break de la première manche et soigner une très légère blessure à l'index de la main droite avant de trouver pour de bon ses repères sur le Central.

De plus en plus solide, il a ensuite fait le break pour mener 3-2 dans chacun des deux sets suivants et n'a plus jamais été inquiété par un adversaire qu'il n'avait jamais affronté sur terre battue.

Et Jarkko Nieminen, qui sortait d'un marathon en cinq sets contre le Français Paul-Henri Mathieu, a fini par plier sur la première balle de match.

Mais cette deuxième victoire de suite en trois sets n'a semble-t-il pas suffi à le rassurer complètement sur son niveau.

"Je ne jouais pas très bien aujourd'hui, je n'ai pas fait un énorme match. Pas mal de petits ratés", a-t-il diagnostiqué en conférence de presse.

"C'était un peu lié aux conditions de jeu. Il y a eu pas mal de vent tout au long de la partie", a-t-il expliqué. "Même la température, j'avais l'impression qu'elle changeait au fur et à mesure du match. C'était bizarre. Les balles étaient très lourdes, humides."

"PAS À S'INQUIÉTER"

Mais voilà: "L'important pour moi sur ce genre de matches, c'est de gagner. Il n'y a pas à s'inquiéter sur mon jeu", a ajouté le Français, tête de série n°6.

Jo-Wilfried Tsonga a pris pour exemple le cas de l'ancien numéro un mondial Rafael Nadal, qui a dû batailler pendant quatre sets au premier tour face à l'Allemand Daniel Brands, 59e joueur mondial.

"Tous les joueurs qui ont gagné des Grands Chelems savent que tout au long de cette route, il y a des obstacles plus ou moins difficiles", a-t-il dit.

Cette qualification est, au regard de ses antécédents, un minimum pour Jo-Wilfried Tsonga qui a toujours atteint le troisième tour à Roland-Garros depuis 2009.

Jusqu'à présent, il n'a chuté qu'une fois avant ce stade de la compétition, en 2005, lors de sa première apparition.

Il a par ailleurs réalisé une saison plutôt prometteuse sur terre battue, marquée par une demi-finale à Monte-Carlo et un quart à Madrid, deux des plus importants préludes avant Roland.

Le dernier Français à avoir disputé une finale de Grand Chelem, en Australie en 2008, a au moins un autre motif d'optimisme: son tableau est relativement dégagé jusqu'aux quarts de finale, où il pourrait affronter Roger Federer.

En attendant - peut-être - l'ancien numéro un mondial, Jo-Wilfried Tsonga devra commencer par réussir son troisième tour contre son compatriote Jérémy Chardy.

"Un match très compliqué", craint déjà le Français le mieux classé qui se méfie du coup droit et du service de son prochain adversaire et coéquipier en Coupe Davis.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant