Roland-Garros (H) : Djokovic a vécu « un moment magnifique »

le
0

Vainqueur de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière, Novak Djokovic a partagé son émotion au micro de France 2 à l’issue de la rencontre.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01343059/zone/1/showtitle/1/src/uqzvuu" width="648" height="365" frameborder="0" scrolling="no" marginwidth="0" marginheight="0" hspace="0" vspace="0" style="z-index:1;" webkitallowfullscreen="true" mozallowfullscreen="true" allowfullscreen="true">'] Après trois finales perdues, dont les deux précédentes, Novak Djokovic est parvenu à ajouter Roland-Garros à son exceptionnel palmarès. Une victoire qui revêt une charge émotionnelle particulière pour le numéro 1 mondial. « J’ai ressenti quelque chose de très spécial aujourd’hui (dimanche), mais pas seulement. C’était durant les deux semaines. Dès que je suis arrivé à Paris, j’ai ressenti beaucoup d’émotion, de soutien, de bonnes sensations de la part du public qui m’a très bien accepté, a confié Novak Djokovic au micro de France 2. C’est une émotion que j’ai ressenti ces trois dernières années. J’ai joué deux finales, j’ai perdu deux fois. Cette année, j’ai enfin réussi à faire quelque chose de très grand dans ma carrière. »

Un des plus grands moments de la carrière de Djokovic

Après avoir remporté Wimbledon, l’Open d’Australie et l’US Open, Novak Djokovic a réalisé le Grand Chelem dans sa carrière avec ce succès à Roland-Garros, qui fait partie des moment les plus marquants à ses yeux : « Ce titre, avec le trophée à Wimbledon en 2011, ce sont les deux plus grands moments de ma carrière. » Un succès qu’il assure devoir à une façon d’aborder le tournoi assez différente, avec un résultat forcément différent. « Cette année, je me sentais très différent. Quand je suis arrivé à Paris, je suis arrivé avec beaucoup de confiance, de matchs gagnés mais j’ai compris que gagner ce trophée nécessite quelque chose de différent, résume le numéro 1 mondial. Je me suis senti très calme, très heureux d’être ici, sur ce Court Philippe-Chatrier, à Roland-Garros et avec beaucoup de belles émotions. C’est vraiment un moment magnifique. » Un état de grâce qu’il va lui falloir conserver pour le reste de la saison et viser le Grand Chelem sur une seule année.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant