Roland-Garros-Gasquet débute avec brio

le
0
ENTRÉE RÉUSSIE POUR RICHARD GASQUET À ROLAND-GARROS
ENTRÉE RÉUSSIE POUR RICHARD GASQUET À ROLAND-GARROS

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Richard Gasquet n'a pas manqué lundi son entrée en lice à Roland-Garros où il a dominé avec brio l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky 6-1 6-4 6-3.

Le Français, tête de série n°7, n'a jamais été inquiété par le 101e joueur mondial, prenant très tôt dans chaque set le service de son adversaire pour faire la course en tête d'un bout à l'autre.

Avec 76% de premières balles, il a pu développer son jeu face à Stakhovsky, qui avait atteint le 31e rang mondial il y a trois ans.

"Je pense qu'il est meilleur sur rapide, il m'a déjà battu par le passé", a dit Gasquet à la presse. "J'étais devant mais il faut toujours rester vigilant. Moi, je sentais bien mes coups, il faut être concentré d'entrée, j'étais favori mais on peut toujours se faire surprendre."

Finalement, le seul petit faux-pas du Français fut de céder son engagement alors qu'il servait pour le match à 5-2 au troisième, une faute d'inattention vite corrigée puisqu'il a conclu au jeu suivant.

Au prochain tour, il rencontrera le qualifié polonais Michal Przysiezny ou l'Américain Rhyne Williams, battu au dernier tour des qualifications et repêché après un forfait.

"Le Polonais, je l'ai déjà joué en jeunes, l'autre, je ne le connais pas. C'est pas bon signe ça. Ça veut dire que je vieillis. A 18 ans, je les connaissais tous", a-t-il plaisanté.

"J'ai le sentiment qu'il y a des joueurs qui arrivent et donc des joueurs que je connais moins aujourd'hui, c'est l'âge à mon avis! J'ai 27 ans, il me reste pas mal d'années."

Dans un tournoi qu'il dispute pour la dixième fois, Richard espère faire mieux que les huitièmes de finale, un stade qu'il n'a jamais dépassé.

"Je sens que je joue bien. Je suis content d'être ici. Maintenant, je sais que ça va être un gros tournoi. Je vais essayer d'aller le plus loin possible", a-t-il dit.

"J'ai envie de bien faire mais je ne me mets pas de pression excessive. J'ai envie de faire un gros tournoi, c'est clair. J'ai plus d'expérience et de maturité par rapport à l'événement. C'est vraiment du plaisir d'être ici et je sais que le public est avec moi."

"À moi de tout donner, on verra jusqu'où ça me mènera", a conclu le neuvième joueur mondial.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant