Roland-Garros: Errani rejoint Stosur en demi-finale

le
0
Roland-Garros: Errani rejoint Stosur en demi-finale
Roland-Garros: Errani rejoint Stosur en demi-finale

PARIS (Reuters) - L'Italienne Sara Errani s'est qualifiée pour la première fois de sa carrière pour une demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem en éliminant 6-3 7-6 l'Allemande Angelique Kerber, mardi, à Roland-Garros.

Déjà tombeuse aux tours précédents de deux anciennes têtes couronnées de la Porte d'Auteuil, Ana Ivanovic et Svetlana Kuznetsova, la joueuse originaire de Bologne s'est offert cette fois-ci le scalp de la dixième joueuse mondiale, sa meilleure performance depuis son arrivée sur le circuit WTA.

En demi-finale, Sara Errani rencontrera la finaliste malheureuse de 2010, l'Australienne Samantha Stosur, qui s'est défaite facilement de la Slovaque Dominika Cibulkova 6-4 6-1 sur le Central.

Les spectateurs du court Suzanne-Lenglen ont pu assister mardi à un vrai choc de cultures.

Il y avait d'un côté une Sara Errani dans la pure tradition des joueurs italiens de terre battue, avec un joli toucher de balle et des déplacements fluides et de l'autre une Angelique Kerber puissante mais moins à l'aise à l'heure de jouer les essuie-glaces sur l'ocre.

Très bien entrée dans son match, Sara Errani a rapidement fait le break en début de rencontre pour se détacher 2-0. En gérant tranquillement cette avance et en profitant des nombreuses fautes directes de son adversaire, l'Italienne a bouclé le premier set sur le score de 6-3, en 38 minutes, sans trembler.

Agacée d'être malmenée par la 24e joueuse mondiale, Angelique Kerber a sonné la révolte dans la deuxième manche en commettant moins de fautes directes.

Mais à 3-3, un drôle de jeu s'est instauré entre les deux joueuses, incapables de remporter leur service pendant six jeux d'affilée, notamment à 6-5 en faveur d'Angelique Kerber, alors que cette dernière servait pour le match.

Une balle de set manquée par la numéro 10 mondiale a conduit les deux jeunes femmes au tie-break mais, sans doute marquée d'avoir gâché cette occasion en or de revenir dans la partie, Angelique Kerber a laissé filer le match, en s'inclinant 7-2 dans le jeu décisif.

Olivier Guillemain, édité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant