Roland-Garros: du lourd chez les hommes

le
0
Roland-Garros: du lourd chez les hommes
Roland-Garros: du lourd chez les hommes

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Le numéro un mondial Novak Djokovic contre Jo-Wilfried Tsonga et Roger Federer face à Martin Del Potro: les deux premiers quarts de finale hommes s'annoncent explosifs mardi à Roland-Garros.

De ces quatre joueurs, celui qui a le plus à perdre est certainement Djokovic, qui vise un quatrième titre du Grand Chelem consécutif et un premier succès à la Porte d'Auteuil.

"Le Djoko Slam" est la grande affaire de la quinzaine parisienne et Jo-Wilfried Tsonga va tenter d'y faire obstacle, sans, toutefois, grande illusion.

Le numéro un français, cinquième mondial, affirme lui-même que le Serbe "sait tout faire", mais estime également que Djokovic sera celui qui aura le plus de pression. Pour le premier quart de finale de sa carrière à Roland-Garros, il dit n'avoir rien à perdre.

Les deux hommes se sont déjà rencontrés dix fois et se sont partagés les victoires mais Novak Djokovic part avec l'avantage d'avoir remporté leur dernière confrontation, le mois dernier, sur la terre battue du Masters 1000 de Rome.

Roger Federer, détenteur de 16 titres du Grand Chelem, et Juan Martin Del Potro, vainqueur de l'US Open en 2009, se retrouveront, eux, pour la deuxième fois sur l'ocre parisienne et pour la 14e fois de leur carrière.

En 2009, et alors qu'il était en route pour son premier et unique titre à Roland-Garros, Federer, troisième mondial, l'avait emporté en cinq sets face à l'Argentin, neuvième à l'ATP et qui ne compte que deux victoires sur le Suisse.

L'EXPÉRIENCE DE STOSUR

Dans un tableau féminin déserté par les favorites, et notamment la numéro un mondiale biélorusse Victoria Azarenka battue en huitième de finale par Dominika Cibulkova, la surprise pourrait justement venir de cette dernière.

La Slovaque, tête de série n°15, ne devra cependant pas verser dans l'euphorie de son précédent succès puisqu'elle a rendez-vous avec l'Australienne Samantha Stosur, sixième mondiale.

Finaliste de l'épreuve en 2010 et victorieuse de son premier titre en Grand Chelem en septembre dernier à l'US Open, Stosur, 28 ans, pourrait faire valoir son expérience face à une joueuse de cinq ans sa cadette.

Lors de leur seule confrontation, en 2009, Stosur l'avait aisément emporté.

Invitée surprise de ce stade de la compétition, l'Italienne Sara Errani, n°21 et qui n'avait jusque-là jamais dépassé le troisième tour en Grand Chelem, n'aura pas la partie facile face à Angelique Kerber, dixième mondiale.

D'autant que l'Allemande est invaincue à Paris en 2012 puisqu'elle a remporté en février l'Open GDF-Suez, à quelques encablures de Roland-Garros.

Kerber, 24 ans, un de moins que sa future adversaire, a pour elle également l'avantage de l'expérience dans les tournois majeurs puisqu'elle a atteint les demi-finales du dernier US Open.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant