Roland Garros David Ferrer, expéditif, file en quarts

le
0
DAVID FERRER EN QUARTS DE FINALE À ROLAND-GARROS
DAVID FERRER EN QUARTS DE FINALE À ROLAND-GARROS

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - David Ferrer a pris pour habitude de ne pas s'éterniser sur le court depuis le début de Roland-Garros et a récidivé dimanche, en se qualifiant aisément pour la quatrième fois de sa carrière pour les quarts de finale du tournoi.

L'Espagnol, tête de série n°4, n'a pas perdu un set depuis son entrée en lice à Paris et a préservé cette statistique en écartant avec autorité le Sud-Africain Kevin Anderson, n°23, 6-3 6-1 6-1.

"Je suis très content de mon jeu. J'ai bien joué cette semaine. C'est à peu près tout ce que je peux dire. J'arrive en deuxième semaine de ce Grand Chelem. Je veux me reposer un peu pour me concentrer sur le prochain match", a dit Ferrer à la presse, toujours aussi discret.

Pour une place dans le dernier carré, Ferrer affrontera pour la troisième fois depuis le début de la quinzaine l'un de ses compatriotes. Il s'agira soit de Tommy Robredo (n°32) soit de Nicolas Almagro (n°11).

Demi-finaliste l'an passé, Ferrer peut espérer faire aussi bien mais se refuse à voir plus loin, lui qui n'a jamais atteint la finale d'un majeur. "Pour l'instant, je pense aux quarts de finale. J'avance toujours étape par étape et j'essaie d'éviter de rêver", a-t-il dit.

"Je suis très heureux d'avoir atteint les quarts de finale. Atteindre la finale de Roland-Garros ne me fera pas dormir mieux ni ne m'enlèvera le sommeil", a dit l'Espagnol.

Arrivé cette année à Paris avec de moins bonnes références que d'habitude sur terre battue, Ferrer dégage pourtant une sérénité éclatante depuis le début du tournoi.

Dimanche, face à Anderson, l'Espagnol a rendu une copie éloquente: six jeux blancs, 75% de réussite au filet et seulement onze fautes directes, contre 41 à son adversaire.

Malgré tous ces signes encourageants, Ferrer préfère rester humble et quand on lui demande s'il s'est déjà senti capable de remporter un Grand Chelem, sa réponse est sans équivoque.

"Parfois, j'ai réussi à faire des choses auxquelles je ne m'attendais pas. Mais, je le répète, je n'y pense pas", a-t-il souligné.

"Ce n'est pas une question de pouvoir ou de ne pas pouvoir. Bien sûr que j'ai eu beaucoup de succès dans ma vie tennistique. J'essaie toujours de faire le mieux. Bien entendu, j'essaie de donner le meilleur de moi-même."

Avec Chrystel Boulet-Euchin, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant