Roland-Garros: Caroline Garcia ira chercher le "Graal"

le
0
CAROLINE GARCIA FACE À SERENA WILLIAMS AU 2E TOUR À ROLAND-GARROS
CAROLINE GARCIA FACE À SERENA WILLIAMS AU 2E TOUR À ROLAND-GARROS

par Gregory Blachier

PARIS (Reuters) - Deux ans après avoir fait trembler Maria Sharapova à Roland-Garros, Caroline Garcia assure qu'elle a grandi et cela tombe plutôt bien pour la jeune Française qui affrontera cette année au deuxième tour la numéro un mondiale, Serena Williams.

Caroline Garcia, 19 ans et 113e mondiale, a réussi dimanche son entrée en lice sur la terre battue parisienne en écartant avec autorité la qualifiée ukrainienne Yuliya Beygelzimer 6-3 6-4.

Rien à voir cependant avec ce qui l'attend au prochain tour.

"J'étais solide et me suis imposée pour maintenant jouer le Graal, on va dire. (Serena), c'est ce qui se fait de mieux maintenant", a-t-elle dit à la presse.

L'Américaine aux 15 titres du Grand Chelem est en effet sur une série de 25 victoires et, si son histoire avec Roland-Garros est contrariée depuis son titre en 2002, elle n'a rien laissé dimanche à la Géorgienne Anna Tatishvili (6-0 6-1).

"Ce sera elle la favorite, et de loin", a reconnu Caroline Garcia dont la jeune carrière manque encore de résultats.

La jeune Française s'était inclinée dès le premier tour l'an dernier mais n'avait alors pas fait plus mal que Williams, battue par Virginie Razzano. Caroline Garcia ne savait pas encore si elle allait s'inspirer du match de son aînée.

"Je ne sais pas trop, je vais peut-être regarder un peu... Mais si je me focalise sur elle, ça risque d'être difficile", a-t-elle dit.

Celle qui avait bousculé Maria Sharapova en lui prenant le premier set et en opposant une féroce résistance avant de céder il y a deux ans au deuxième tour, veut tout de même croire en ses chances, qu'elle sait peu nombreuses.

"Je vais essayer de jouer mon jeu et de ne pas trop me compliquer la vie. Je peux bien servir, j'ai un bon coup droit, je me déplace bien, je m'appuie sur mes points forts pour essayer de la déranger au maximum", a-t-elle détaillé.

"Après, elle n'a pas trop de points faibles. C'est plus tôt elle qui va me mettre son jeu en place et dicter la cadence. Je vais jouer mon jeu, y croire, et me battre."

Elle entrera sur le court en connaissant bien la joueuse Williams - mais qui ne connaît pas ses armes après vingt ans sur le circuit - sans forcément bien connaître Serena elle-même.

"Je lui ai serré la main une fois", a-t-elle dit dans un rire en évoquant leurs précédentes rencontres.

Caroline Garcia en connaît toutefois suffisamment pour à la fois mesurer l'obstacle qui se dresse devant elle et qu'il n'est pas toujours infranchissable.

"C'est vraiment une légende dans le tennis et surtout en ce moment où elle est revenue numéro un mondiale. Depuis Wimbledon l'année dernière, c'est assez impressionnant", a-t-elle dit. Puis d'ajouter, malicieuse : "Mais ça reste un être humain, je crois."

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant