Rolan relance Bordeaux

le
0
Rolan relance Bordeaux
Rolan relance Bordeaux

Dans ce choc au sommet entre deux prétendants à l'Europe, ce sont les Girondins qui l'emportent face à Saint-Étienne (1-0), sur leur pelouse. Un duel qui a tenu ses promesses, en termes de spectacle et d'intensité


Bordeaux - ASSE
(1-0)

D. Rolán (40') pour Bordeaux


Ça se joue à peu, finalement, parce qu'entre Saint-Étienne et Bordeaux, c'est kiff-kiff en termes d'occasions. Mais ce sont les Marine et Blanc qui ont la meilleure, soit celle qui va au fond. Et le Diego Rolán, qui faisait banquette depuis quelque temps, il ne tremble pas, en fin de première période, quand il faut coller un pruneau à Stéphane Ruffier (42e). Une initiative géniale, conséquente à un mauvais placement du gardien forézien, lequel anticipe probablement un possible centre devant sa cage. Mais le Sud-Américain a vu que l'international tricolore n'avait pas bouché son angle, et ça, ça suffit pour faire la diff'
Du rythme, des tirs et du spectacle
Comme on pouvait s'y attendre, la partie est placée sous le signe de l'offensive. Bon, il manque des cadres du côté des Verts, et quelques joueurs importants aussi dans l'autre camp, mais "4-2-3-1" et "4-3-3", ça ne trompe pas. Forcément, ça démarre fort. Trois frappes intéressantes en dix minutes ; à Bordeaux, c'est rare. Landry N'Guemo se rappelle qu'il a déjà marqué ici et allume le premier, au rayon du tir cadré : Cédric Carrasso capte (1e). Mariano répond, et dévisse (4e). André Poko s'y met côté droit, mais sa tentative finit dans les gants de Stéphane Ruffier (11e). Yohan Mollo glisse en retrait pour Franck Tabanou, et ce dernier met tout ce qu'il a dans la godasse : ça donne petit filet, mais aussi un avertissement sérieux pour les Marine et Blanc (17e). Ça canarde, y a du rythme, des attaques construites de part et d'autre, et Wahbi Khazri décoche un boulet axial que Ruffier stoppe net (24e).

Allez-y les gars, on en veut d'autres ! Max-Alain Gradel s'y colle et oblige Carrasso à repousser ferme (25e). Mais la plus belle, c'est la seconde : Kevin Théophile-Catherine se prend pour un rugbyman côté droit, déborde, dépose tout le monde, et sert en retrait Gradel. Le hic, c'est que sa reprise, qui bat Carrasso, passe de peu à côté (25e). Sainté a les occases,...










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant