Roissy-CDG : un enfant comorien de 8 ans retenu seul en zone d'attente

le
2
Roissy-CDG : un enfant comorien de 8 ans retenu seul en zone d'attente
Roissy-CDG : un enfant comorien de 8 ans retenu seul en zone d'attente

Il a 8 ans est cela fait onze jours qu'il est dans la « zone d’attente » de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. L'enfant, envoyé par sa mère, avait atteri le 21 mars à Roissy en provenance des Comores. Sa tante l'attendait à la sortie. Elle a d'ailleurs été brièvement placée en garde à vue après avoir tenté de se faire passer pour sa mère. Le petit garçon voyageait seul avec les papiers de son cousin. Il n'a donc pas réussi à sortir de la zone de contrôle et a été placé par le préfet en «zone d’attente», le temps que la police effectue les vérifications nécessaires. C'est dans cette zone que sont placés des sans papiers en attendant d'être renvoyés dans leur pays d'origine.

Indignées, plusieurs associations, dont La Voix de l'Enfant ont dénoncé «tout enfermement administratif d'un enfant quel qu'il soit, d'où qu'il vienne». «Tout mineur se présentant seul aux frontières doit être protégé et admis sur le territoire français», ont-elles réclamé. Ces associations demandent le respect de la Convention internationale des droits de l'enfant et réclament une autre solution. Mais le juge des libertés et de la détention de Bobigny a décidé de prolonger le maintien du petit Comorien dans cette zone «dans l’intérêt même de protection de l’enfant». Une décision confirmée par la cour d’appel de Paris.

L'enfant devrait passer une nouvelle fois, ce vendredi, devant le juge de Bobigny, qui décidera de son sort. Ses défenseurs attendent l'intervention du ministère de l'Intérieur et des Défenseurs des droits afin d'autoriser l'entrée du garçon en France pour qu'il soit confié à sa tante.

En juin 2015, la retenue plusieurs jours en zone d'attente à Roissy de deux fillettes de 3 et 6 ans avait entraîné l'ouverture d'enquêtes par le Défenseur des droits. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait donné «des consignes» pour faire en sorte que les vérifications soient menées ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5723741 il y a 8 mois

    Rien pour sa mère qui la mis dans l'avion avec un faux passeport!!! et sa tante qui devrait être expulsée avec lui. Comme ça il ne serait pas seul!!

  • M5723741 il y a 8 mois

    Rien pour sa mère qui la mis dans l'avion avec un faux passeport!!! et sa tante qui devrait être expulsée avec lui. Comme ça il ne serait pas seul!!