Roi des tablettes, Kraft veut imposer ses chocolats de Noël

le
1
Si l'américain est deuxième du marché du chocolat en France derrière Ferrero, grâce à sa position de leader historique sur les tablettes (Côte d'Or, Milka), il reste un nain à Noël.

«Prelude. Un chocolat qui n'est pas réservé aux vieilles tantes au menton qui pique.»Kraft a choisi l'humour pour s'inviter dans la bataille du chocolat de Noël. Si l'américain est deuxième du marché du chocolat en France derrière Ferrero, grâce à sa position de leader historique sur les tablettes (Côte d'Or, Milka), il reste un nain à Noël. Avec moins de 5 % du segment des chocolats de fêtes, dominé par l'italien Ferrero et le suisse Lindt, il est même derrière Nestlé et le français Cémoi, qui propose à Noël ses pralines en forme de cœur «J'aime le chocolat» et ses pyramides Kheops aux amandes.

Or la saison des fêtes de fin d'année pèse 552 millions d'euros, soit 20 % des ventes annuelles. Le chocolat est le premier marché des fêtes, loin devant le saumon ou le foie gras… Chaque Français y consacre en moyenne 25 euros. Le marché, qui a crû de 12 % en valeur en trois ans, monte en gamme: à Noël, le prix au kilo est deux fois

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 le lundi 19 déc 2011 à 22:41

    quand je savoure, çà me fait aussi du bien au portefeuille, et en plus çà permet de rester diversifié (pas tout avoir uniquement en Euros)...