Rohani justifie le droit des houthis à se défendre contre Ryad

le
0
    LONDRES, 8 novembre (Reuters) - Le président iranien Hassan 
Rohani a déclaré mercredi que les tirs de missiles des miliciens 
chiites houthis qui ont visé Ryad, la capitale saoudienne, 
constituaient une réponse à l'agression de l'Arabie saoudite 
contre le Yémen. 
    "Comment le peuple yéménite doit-il réagir au bombardement 
de son pays ? Il n'a pas le droit de faire usage de ses propres 
armes ?" s'est interrogé Hassan Rohani. 
    "Vous commencez par cesser les bombardements et vous voyez 
si les Yéménites ne feront pas de même", a-t-il poursuivi, cité 
par l'agence de presse Tasnim. 
    Le chef de l'Etat iranien a également estimé que l'Arabie 
saoudite commettait une erreur "stratégique" en considérant les 
Etats-Unis et Israël comme des amis et l'Iran comme un ennemi. 
    Le prince héritier saoudien Mohamed ben Salman a déclaré 
mardi que les livraisons de missiles iraniens aux miliciens 
houthis du Yémen constituait une "agression militaire directe" 
contre son pays, dont le blocus imposé en représailles aux 
Yéménites est vivement critiqué par les Nations unies. 
    Le prince héritier a tenu ces propos lors d'un entretien 
téléphonique avec le chef de la diplomatie britannique, Boris 
Johnson, après l'interception samedi près de Ryad d'un missile 
tiré depuis le Yémen. 
    Ce tir constitue un "acte de guerre contre le royaume", a 
tempêté Mohamed ben Salman, qui est notamment ministre de la 
Défense et a été à l'origine de l'intervention militaire de 
l'Arabie saoudite dans le conflit yéménite. 
     
 
 (Bozorgmehr Sharafedin; Pierre Sérisier pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant