Rodrigo-Rafinha, les copains d'abord

le
0
Rodrigo-Rafinha, les copains d'abord
Rodrigo-Rafinha, les copains d'abord

Face à face pour ce duel entre Valence et Barcelone, Rodrigo et Rafinha sont des frères de cœur. Après avoir connu une jeunesse entre Rio et Vigo, les deux amis ont pris des chemins footballistiques différents. Sans pour autant renier leur attachement.
Les rivalités peuvent défaire des amitiés. Ou les solidifier. Rodrigo Moreno Machado et Rafael Alcántara do Nascimento, respectivement connus sous les noms de Rodrigo et Rafinha, sont, eux, dans un troisième cas de figure. Ils n'ont pas le même sang, mais fonctionnent comme des frères. Avec Thiago, aîné de Rafinha aujourd'hui sous les couleurs du Bayern Munich, ils forment un trio inséparable. Cette amitié prend racine avant même leur naissance. Adalberto, paternel de Rodrigo, évolue au poste de latéral dans le fabuleux Flamengo des années 80. Mazinho, sous la liquette de Vasco de Gama, l'affronte à de nombreuses reprises dans le championnat brésilien. Une amitié prend forme, elle contaminera les trois rejetons. De deux ans plus jeune, Rafinha suit les pas de Thiago et Rodrigo. Ces deux derniers, nés en 1991, fréquentent la même plage, la même classe et la même école de football. Aujourd'hui, Rafinha et Rodrigo se retrouvent pour un Valence-Barcelone de haut de tableau en Liga. Retour sur l'histoire croisée de ces faux frères.
Même classe, même plage, même maillot
"Lors d'un tournoi scolaire, le directeur d'une autre école s'est énervé, se rappelle Mazinho, champion du monde avec la Seleção en 1994, dans les colonnes du Pais. Il disait que c'était impossible que deux enfants (Thiago et Rodrigo, ndlr) qui jouaient à un tel niveau, avec une telle qualité, puissent être à la même école et dans la même classe. Ils nous a accusés de tricher et nous avons dû présenter les papiers adéquats pour démontrer que c'était vrai." "Toujours ensemble", les trois larrons se suivent même de l'autre côté de l'Atlantique. Au début du nouveau millénaire, la famille Alcántara déménage en Galice. Alors qu'il y a déjà évolué de 1996 à 99, Mazinho y ouvre une école de football pour le Celta Vigo. "L'école n'a duré que trois ans. Cela n'a pas fonctionné, peut-être parce qu'en Espagne, à cette époque, les gens préféraient le divertissement à la formation", se remémore Adalberto, nommé directeur de l'établissement par Mazinho. Lorsque ce dernier se rend au Brésil pour affaires, Thiago et Rodrigo sont en garde chez la famille Moreno Machado.

Après avoir évolué durant quelques années dans le petit club galicien de Ureca, l'année 2005 marque un tournant. Dragué par toutes les grandes écuries espagnoles, Thiago prend la direction du FC...



Les rivalités peuvent défaire des amitiés. Ou les solidifier. Rodrigo Moreno Machado et Rafael Alcántara do Nascimento, respectivement connus sous les noms de Rodrigo et Rafinha, sont, eux, dans un troisième cas de figure. Ils n'ont pas le même sang, mais fonctionnent comme des frères. Avec Thiago, aîné de Rafinha aujourd'hui sous les couleurs du Bayern Munich, ils forment un trio inséparable. Cette amitié prend racine avant même leur naissance. Adalberto, paternel de Rodrigo, évolue au poste de latéral dans le fabuleux Flamengo des années 80. Mazinho, sous la liquette de Vasco de Gama, l'affronte à de nombreuses reprises dans le championnat brésilien. Une amitié prend forme, elle contaminera les trois rejetons. De deux ans plus jeune, Rafinha suit les pas de Thiago et Rodrigo. Ces deux derniers, nés en 1991, fréquentent la même plage, la même classe et la même école de football. Aujourd'hui, Rafinha et Rodrigo se retrouvent pour un Valence-Barcelone de haut de tableau en Liga. Retour sur l'histoire croisée de ces faux frères.
Même classe, même plage, même maillot
"Lors d'un tournoi scolaire, le directeur d'une autre école s'est énervé, se rappelle Mazinho, champion du monde avec la Seleção en 1994, dans les colonnes du Pais. Il disait que c'était impossible que deux enfants (Thiago et Rodrigo, ndlr) qui jouaient à un tel niveau, avec une telle qualité, puissent être à la même école et dans la même classe. Ils nous a accusés de tricher et nous avons dû présenter les papiers adéquats pour démontrer que c'était vrai." "Toujours ensemble", les trois larrons se suivent même de l'autre côté de l'Atlantique. Au début du nouveau millénaire, la famille Alcántara déménage en Galice. Alors qu'il y a déjà évolué de 1996 à 99, Mazinho y ouvre une école de football pour le Celta Vigo. "L'école n'a duré que trois ans. Cela n'a pas fonctionné, peut-être parce qu'en Espagne, à cette époque, les gens préféraient le divertissement à la formation", se remémore Adalberto, nommé directeur de l'établissement par Mazinho. Lorsque ce dernier se rend au Brésil pour affaires, Thiago et Rodrigo sont en garde chez la famille Moreno Machado.

Après avoir évolué durant quelques années dans le petit club galicien de Ureca, l'année 2005 marque un tournant. Dragué par toutes les grandes écuries espagnoles, Thiago prend la direction du FC...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant