Rodez : heurts entre des manifestants agriculteurs et un grossiste en viande

le
0
Rodez : heurts entre des manifestants agriculteurs et un grossiste en viande
Rodez : heurts entre des manifestants agriculteurs et un grossiste en viande

Une vive altercation a opposé vendredi à Rodez (Aveyron) des éleveurs qui manifestaient pour une revalorisation des prix et un grossiste. Une cinquantaine de producteurs de lait et de viande se sont rassemblés devant un fournisseur de viande pour la restauration, le magasin Promocash de Rodez. Un repérage avait permis de déceler de la viande en provenance de Pologne, Espagne, Portugal, Allemagne et Italie.

Mais quand les éleveurs se sont présentés vendredi matin pour vérifier l'origine des viandes, le patron du magasin leur en a refusé l'accès et les a accueillis par des insultes et des menaces de mort, a déclaré Dominique Fayel, président de la FDSEA Aveyron. Le responsable du magasin a déversé le contenu d'un extincteur sur un agriculteur, a-t-il ajouté.

Insultes, menaces physiques, menaces de mort... Le patron de #promocash hors de lui #Viandedenullepart pic.twitter.com/b6wPUWZiAU— FDSEA 12 (@FDSEA12) 7 Août 2015

La police a dû intervenir pour calmer le jeu et une délégation d'éleveurs a finalement pu entrer dans le magasin mais la viande de provenance étrangère avait été enlevée des rayons, a-t-il dit. Le rassemblement s'est poursuivi devant le magasin jusque vers midi, les agriculteurs disant vouloir maintenir la pression mais éviter tout incident. «Cette enseigne sera dans notre ligne de mire à partir de maintenant», a averti Dominique Fayel.

La situation est en revanche calme à Saint-Etienne où des agriculteurs bloquent depuis vendredi matin les accès du siège de Casino, le groupe de grande distribution.

VIDEO. Le distributeur Casino cible des agriculteurs du Sud-Est

D'autres manifestations à Andorre et en Haute-Garonne

Par ailleurs, une cinquantaine de producteurs de fruits des Pyrénées-Orientales ont établi un barrage filtrant sur les deux axes routiers menant en Andorre, du côté espagnol et en Ariège côté français, a déclaré le secrétaire général de la Fédération ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant