Rocky Balboa cède la place à Donnie Creed, héros noir du « cinéma de l'ère Obama »

le
0
"Creed : L'Héritage de Rocky Balboa", de Ryan Coogler.
"Creed : L'Héritage de Rocky Balboa", de Ryan Coogler.

Régis Dubois, spécialiste du cinéma et de ses liens avec les idéologies politiques, voit dans « Creed », un film de l’ère Obama où le boxeur noir n’est ni la victime du racisme ni le faire-valoir de l’homme blanc.

Produit dérivé de la saga des Rocky, Creed : L’Héritage de Rocky Balboa sort en salles le 13 janvier. Dans ce nouvel opus, le septième en quarante ans, le boxeur légendaire, Rocky Balboa, désormais à la retraite, prend sous son aile Adonis Johnson Creed, le fils de son meilleur ami mort lors d’un combat, Apollo Creed. Contrairement aux précédents Rocky, le personnage principal, cette fois, est noir.

Selon Régis Dubois, spécialiste du cinéma et de ses liens avec les idéologies politiques, Creed : L’Héritage de Rocky Balboa, « film de boxe de l’ère Obama », le boxeur noir n’est plus mis en scène pour évoquer la lutte contre le racisme ou servir de faire-valoir à l’homme blanc.

Quelles sont les raisons du succès de la série des Rocky ?

Régis Dubois : Avec le premier Rocky, en 1976, on assiste à l’invention du film de pugilat qui est en fait un film d’action pure tel qu’on en avait jamais fait. Avant, les films de boxe n’étaient pas axés principalement sur l’action. Par ailleurs, Rocky est précurseur des films de sport et de bagarre des années 80 comme Karaté Kid (1984) et la série des films avec Jean-Claude Van Damme. Surtout, en 1976, Rocky se démarque du Nouvel Hollywood, un mouvement cinématographique contestataire dont les réalisateurs les plus connus se nomment Martin Scorsese, Francis Ford Coppola, Steven Spielberg ou George Lucas. Tous dénoncent quelque chose du mode de vie américain. Mais le public finit par en avoir assez de ces films où les femmes, les noirs et ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant