Roche prend le contrôle de Foundation Medicine

le
0
ROCHE PREND LE CONTRÔLE DE FOUNDATION MEDICINE
ROCHE PREND LE CONTRÔLE DE FOUNDATION MEDICINE

ZURICH/LOS ANGELES (Reuters) - Le groupe pharmaceutique suisse Roche Holding va débourser jusqu'à 1,18 milliard de dollars (995 millions d'euros) pour prendre une participation majoritaire dans la firme américaine Foundation Medicine, spécialisée dans l'analyse moléculaire et génomique, ont annoncé les deux entreprises lundi.

Avec cette acquisition, le numéro un mondial de l'oncologie se renforce dans les traitements personnalisés du cancer.

L'approche ciblée des traitements est de plus en plus prisée dans divers champs médicaux et également intéressante pour les gouvernements et assureurs qui financent l'assurance santé.

Roche va débourser 780 millions de dollars (657 millions d'euros) pour acheter 15,6 millions d'actions existantes au prix unitaire de 50 dollars, soit une prime de 109% par rapport à leur cours de clôture de vendredi sur le Nasdaq (23,93 dollars).

Il va également acquérir cinq millions d'actions nouvelles au même prix de 50 dollars, soit un investissement supplémentaire de 250 millions de dollars.

Après ces deux transactions, Roche détiendra entre 52,4 et 56,3% de la firme basée à Cambridge dans le Massachusetts, qui conservera son management.

La collaboration portera dans un premier temps sur le développement de tests de profil génomique pour des immunothérapies dans le domaine de l'oncologie.

L'accord prévoit également la possibilité pour Roche d'apporter un financement additionnel de plus de 150 millions de dollars pour la recherche.

Cette acquisition fait suite à deux autres opérations ciblées annoncées le mois dernier par le groupe bâlois.

Roche a acquis pour un montant non précisé Bina Technologies, société californienne qui fournit des technologies pour la gestion des données sur le génome, et a aussi annoncé le rachat pour jusqu'à 489 millions de dollars de la biotech autrichienne Dutalys, spécialisée dans les anticorps dit bi-spécifiques.

(Deena Beasley, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant