Roche contrecarré par un franc suisse fort

le
0
ROCHE CONTRECARRÉ PAR UN FRANC SUISSE FORT
ROCHE CONTRECARRÉ PAR UN FRANC SUISSE FORT

BALE (Reuters) - Roche a publié jeudi un chiffre d'affaires en légère baisse au premier semestre, un franc suisse fort ayant contrecarré une solide croissance par ailleurs de ses traitements du cancer du sein.

Le leader mondial de l'oncologie a fait état d'un C.A. en baisse de 1% à 22,97 milliards de francs (18,91 milliards d'euros) et d'un bénéfice par action "rapporté aux activités de base" de 7,57 francs, légèrement supérieur au consensus.

Hors effets de change, le C.A. est en hausse de 5%, tandis que le BPA augmente de 7%.

Le bénéfice net est en baisse de 7% à 5,64 milliards de francs suisses (4,64 milliards d'euros), alors que le consensus Reuters le donnait à 5,98 milliards, affecté par une charge de dépréciation de 414 millions sur des actifs immatériels de la division diagnostics des tissus.

A la différence d'autres laboratoires, pour lesquels les difficultés dues à l'expiration des brevets sont maintenant du passé, Roche reste exposé à la concurrence de génériques appelés "biosimilaires" sur certains de ses médicaments les plus anciens.

Roche a choisi la solution des médicaments "de suivi" pour protéger la rentabilité commerciale de ses traitements des cancers du sein et du sang.

Les ventes de Perjeta, qui agit sur la même protéine détectée dans certaines cellules cancéreuses que l'Herceptin de Roche, ont bondi de 276% à 388 millions de francs. Le traitement du cancer du sein Kadcyla réalise un C.A. de 227 millions de francs contre 83 millions un an auparavant.

Par ailleurs, "Roche s'attend (en 2014) à une croissance du chiffre d'affaires consolidé se situant dans la partie basse à moyenne de la plage à un chiffre, à taux de change constants".

Il estime que le BPA devrait augmenter plus vite que le C.A. et anticipe par ailleurs une "nouvelle augmentation de son dividende".

(Caroline Copley, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant