Roberto Baronio : "Faire les choses ou les enseigner sont deux boulots très différents"

le
0
Roberto Baronio : "Faire les choses ou les enseigner sont deux boulots très différents"
Roberto Baronio : "Faire les choses ou les enseigner sont deux boulots très différents"

Grand espoir italien du début des années 2000, Roberto Baronio n'a pas su confirmer les espoirs placés en lui, malgré une honnête carrière. Après avoir raccroché les crampons en 2011, il a pris ses aises sur les bancs de touche, depuis 2012, et fait profiter les jeunes joueurs de son expérience. Avec réussite, puisqu'Antonio Conte l'a personnellement démarché pour le poste d'entraîneur de l'Italie U18. Une "énorme opportunité" pour l'ancien milieu laziale. Interview entre souvenirs et perspectives d'avenir.

Tu as toujours voulu entraîner ? Quand tu jouais encore, tu te posais déjà la question ? Non pas vraiment. Quand j'ai mis un terme à ma carrière, j'ai voulu essayer pour voir. Et ça m'a tout de suite plu. La preuve, ça va maintenant faire quatre ans que j'entraîne. Je prends vraiment du plaisir et j'espère aller le plus haut possible. Pour le moment, j'entraîne des jeunes, mais d'ici quelques années, je veux passer aux seniors.
Ça n'a pas été trop dur de tourner la page ? Si, énormément. Après tant d'années en tant que joueur, se remettre en cause et faire un autre type de métier, entre guillemets, ce n'est pas facile. Mais il suffit de mettre de la passion et de voir si les jeunes sont réceptifs à ce que tu fais avec eux. Et puis, il faut aller de l'avant. Le plus important est vraiment de garder la passion et d'avoir de la volonté.
Comment ou quand se dit-on que c'est le moment d'arrêter ? Sincèrement, j'aurais préféré jouer quelques années de plus. Mais je n'ai plus eu la possibilité de jouer dans des équipes de haut niveau, que ce soit en Serie A ou en Serie B, et j'ai donc préféré arrêter. Je ne me sentais pas de continuer plus bas. Je n'avais plus assez de motivation.
Et donc en 2012, tu deviens entraîneur de jeunes du Futbolclub, un petit club amateur à Rome. Oui, j'ai commencé avec eux et j'y suis donc resté trois saisons, pendant lesquelles on a gagné trois fois le championnat régulier. Je suis très content de cette expérience et je remercie vraiment les garçons que j'ai entraînés. C'est eux qui m'ont donné la possibilité d'attirer l'attention d'une personne aussi importante qu'Antonio Conte, qui m'a choisi pour entraîner l'Italie U18.
C'est Antonio Conte en personne qui t'a proposé le poste ? Oui, lui-même, en compagnie de Maurizio Viscidi, le vice-coordinateur des sélections nationales espoirs, et de Mauro Sandreani qui est dans le staff de Conte. Ils m'ont proposé de travailler avec eux et d'intégrer le groupe, et évidemment je ne pouvais pas refuser une telle opportunité.
Entre-temps, tu as obtenu tes diplômes à Coverciano (le Clairefontaine italien, ndlr).




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant