Robert Ménard: «Si Sud Radio change, je ne resterai pas»

le
0
Robert Ménard, journaliste sur iTélé et animateur de la matinale de Sud Radio, fondateur de Reporters sans frontières (RSF), est l'invité du Buzz Média Orange-Le Figaro.

Le nouveau ton résolument anti-langue de bois adopté par Sud Radio lors de son arrivée sur les ondes parisiennes fait polémique. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a mis en demeure la station pour des propos antisémites tenus dans l'émission de Michel Cardoze et Éric Mazet de 16 heures à 18 heures. Éric Mazet a été mis à pied par la radio. Robert Ménard, qui anime la matinale avec une émission de libre antenne baptisée «Ménard en liberté», est aussi dans le collimateur car des auditeurs ont tenu des propos racistes dans son émission. Jusqu'où peut-on aller avec la liberté d'expression? «C'est toute la difficulté. Simplement Sud Radio ne veut pas faire la même chose que les autres. Si aujourd'hui la moitié des Français n'ont pas confiance dans les médias, c'est parce qu'ils ont le sentiment que les journalistes sont coupés d'eux. C'est un problème de la démocratie. La façon de parler des gens, leurs soucis, leurs craintes, même si elles s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant