«Robert le paresseux», le chômeur heureux

le
0
Depuis dix ans, un Danois préfère vivre du chômage plutôt que d?un emploi qui ne lui conviendrait pas. Un «art de vivre» qui pousse la logique de l'Etat providence dans ses retranchements.

Ce pourrait être le nom d'un roi fainéant. Mais «Robert le paresseux» - son surnom - vit bien au XXIème siècle. Cet homme de 45 ans est devenu le chômeur le plus célèbre du Danemark, après avoir expliqué sur un plateau télévisé préférer vivre de ses allocations plutôt que de prendre un emploi qui ne lui conviendrait pas. «Je n'ai jamais adhéré à l'idée fausse qu'il faut avoir un emploi pour avoir une belle vie», explique-il à l'AFP. Robert Nielsen vit en dilettante. Après «quelques années» d'études en sciences sociales et en philosophie, il s'est bien essayé au chinois pendant un semestre mais n'en a jamais tiré aucun diplôme. «Malheureusement je n'ai pas de paperasse pour montrer ce que je sais», résume-t-il. Par contre, il compte six mois de bénévolat au Zambie. Depuis dou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant