Róbert Gunnarsson : " La sensation nouvelle de ne plus être des losers "

le
0
Róbert Gunnarsson : " La sensation nouvelle de ne plus être des losers "
Róbert Gunnarsson : " La sensation nouvelle de ne plus être des losers "

Róbert Gunnarsson, le pivot islandais du PSG Handball espérait, sans trop y croire, voir son pays d'origine et celui d'adoption s'affronter à l'Euro. De là à imaginer qu'une place en demie serait en jeu… Vice-champion olympique 2008, Róbert a déjà porté haut les couleurs de l'île. Mais l'épopée de ses collègues footeux permet enfin d'affirmer devant toute l'Europe les valeurs islandaises et même la vraie origine du clapping.

Entre nous, que ton Islande vienne s'incruster dans le top 8 européen, tu ne l'avais pas vu venir celle-là !
Bien sûr que je suis surpris, comment peut-il en être autrement ! Personne n'aurait pu imaginer que l'Islande se débrouille aussi bien dans son premier tournoi international, pour lequel notre seule présence est déjà un exploit. Donc, oui forcément on est super fier de ce qu'ils accomplissent.

Comment vis-tu cet Euro ?
J'étais présent au stade pour tous les matchs sauf le premier contre le Portugal. Ce sont des moments géniaux, comme la dernière fois à Nice contre l'Angleterre. On savait que ça allait être un match compliqué et nous étions tous là pour les aider. C'est simple, je n'ai jamais vu autant de mes compatriotes présents en même temps dans un pays étranger. Et je sais qu'au pays, à des milliers de kilomètres de là, c'est la même chose. Les gens se réunissent sur les places ou sont devant leur télé pour suivre le match. Pour nous, c'est une expérience extraordinaire, avec la sensation nouvelle de ne plus être des losers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant