"Roaming" en Europe: vers une abolition courant 2017, selon la Commission européenne

le
0
"Roaming" en Europe: vers une abolition courant 2017, selon la Commission européenne
"Roaming" en Europe: vers une abolition courant 2017, selon la Commission européenne

La fin des frais d'itinérance ou "roaming" en Europe pourrait se concrétiser dans le courant de l'année 2017, selon la Commission européenne, qui espère qu'un accord sera trouvé prochainement sur la question avec le Parlement européen et les Etats."A partir du deuxième trimestre 2017, les frais de roaming pourraient être abolis dans l'UE", a déclaré le commissaire européen à l'Economie numérique, Günther Oettinger, selon des propos rapportés mardi par son cabinet."La Commission, les 28 Etats membres et le Parlement européen vont vraisemblablement trouver rapidement un accord sur ce sujet", a-t-il affirmé lundi devant des journalistes à Bonn.Les frais d'itinérance sont imposés aux usagers qui utilisent leur téléphone portable, leur smartphone ou leur tablette dans un autre pays européen que le leur pour passer des appels, envoyer des SMS ou transférer des données.Leur disparition programmée est une des mesures emblématiques du "paquet télécom" proposé par la précédente Commission européenne, qui avait proposé au départ la date de décembre 2015 pour leur abolition.Mais les 28 Etats, qui ont mis du temps à se mettre d'accord, se sont prononcés en mars pour repousser l'examen de la fin du roaming à 2018, tandis que le Parlement européen demande leur disparition à partir de décembre 2016.La Commission européenne estime de son côté qu'une date doit être fixée "le plus tôt possible", avec une période de transition.Les frais d'itinérance ont déjà été progressivement réduits au sein de l'UE ces dernières années, et certains opérateurs de téléphonie ont anticipé leur disparition en proposant à leurs clients d'intégrer des destinations européennes dans leurs forfaits illimités.Une nouvelle réunion entre le Parlement européen, le Conseil qui représente les Etats, et la Commission pour tenter de trouver un accord est prévue en début de semaine prochaine, a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant