RNT : le CSA cherche un acteur «à la CanalSat»

le
0
La publication de l'appel à candidatures pour la distribution de services de radio numérique terrestre, ouvert jusqu'au 27 février, a pris de court les indépendants, fervents supporteurs de la RNT.

Une petite bombe, lâchée en pleine trêve des confiseurs. Le Journal officiel a publié mercredi une décision du Conseil supérieur de l'audiovisuel datée du 3 novembre 2011 qui lance un appel à candidatures pour la distribution de services de radio numérique terrestre (RNT). Attendue depuis 2009, cette dernière n'a toujours pas vu le jour alors que plusieurs rapports et les radios privées doutent de sa viabilité économique. À l'inverse, les stations indépendantes (Sud Radio, Ouï FM, Voltage, Africa no 1…) réclament l'autorisation d'émettre dans les trois villes où le CSA a attribué des fréquences (Nice, Paris, Marseille) afin de pouvoir étendre leur couverture.

L'appel à candidatures lancé par le CSA mercredi ouvre une troisième voie. Il porte sur «l'autorisation d'un distributeur de services de radio» en bouquet sur «l'ensemble du territoire métropolitain», par voie hertzienne terrestre ou par voie «hybride satellitaire et terrestre». «C'est un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant