Riyad pousse l'Onu à condamner l'intervention de l'Iran en Syrie

le
2

NATIONS UNIES, 11 novembre (Reuters) - L'Arabie saoudite encourage la commission des droits de l'homme des Nations Unies à condamner les interventions russe et iranienne en Iran, une manoeuvre qui a suscité des protestations mardi des délégations iranienne et syrienne. Ce projet de résolution non contraignant, préparé par l'Arabie Saoudite, a reçu le soutien d'autres pays arabes, des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et d'autres pays occidentaux. La résolution relative à la Syrie pourrait être soumise au vote dès la semaine prochaine, ont dit des diplomates. Il pourrait de ce fait intervenir après la réunion ministérielle consacrée à la Syrie, réunissant les Etats-Unis, la Russie et d'autres pays, prévue au cours de la semaine à Vienne. Sans explicitement nommer la Russie, le projet de résolution veut faire dire à la commission que les Nations Unies "condamnent avec force les attaques portées contre l'opposition syrienne modérée et appellent à leur cessation immédiate, étant donne que ces attaques avantagent Daesh et d'autres groupes terroristes (...)" Ces propos visent la Russie, qui bombardent depuis plus d'un mois les forces d'opposition syriennes. Moscou affirmer viser l'Etat islamique mais des responsables occidentaux ont dit que 80% des attaques russes ont touché d'autres forces rebelles. Le texte sur la Syrie condamnerait également la présence dans le pays de "tous les combattants terroristes étrangers (...) et les forces étrangères se battant pour le compte du régime syrien, en particulier les Brigades al Quds, le Corps des gardiens de la révolution islamique (iranienne) et des groupes militants, comme le Hezbollah. Le délégué iranien s'est plaint de la référence du Corps des gardiens de la révolution islamique le long de groupes "terroristes". (Louis Charbonneau, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le mercredi 11 nov 2015 à 12:23

    Mais Ryad n'accueille pas de syriens!!

  • newwin le mercredi 11 nov 2015 à 10:04

    Les suppôts des us qui ont créés l ei et finance manque pas d air les seoud