Riyad nie avoir visé la résidence de l'ambassadeur d'Oman à Sanaa

le
0

DUBAI, 20 septembre (Reuters) - La coalition conduite par l'Arabie saoudite a démenti le bombardement par ses avions de la résidence de l'ambassadeur d'Oman à Sanaa et demandé qu'une enquête soit ouverte, rapportent dimanche des médias saoudiens. Le ministère omanais des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur saoudien à Muscat pour lui remettre une lettre de protestations. Selon l'agence de presse officielle Ona, des bombardements de la coalition ont visé la résidence de l'ambassadeur d'Oman dans la capitale yéméménite. Le porte-parole de la coalition, le général Ahmed al Assiri, a dit que les frappes aériennes de samedi visaient le ministère de l'Intérieur mais pas la résidence de l'ambassadeur d'Oman. Le ministère yéménite de l'Intérieur a été transformé par les Houthis en centre d'opérations militaires, écrit la presse saoudienne. Selon le quotidien saoudien Ashark al Aousouat, la coalition est favorable à l'ouverture d'une enquête. Elle laisse entendre que la résidence de l'ambassadeur d'Oman a plutôt été touchée par un obus de mortier tiré par des Houthis. Membre du Conseil de coopération du Golfe, le sultanat d'Oman est cependant resté neutre dans le conflit opposant la coalition menée par l'Arabie saoudite, qui soutient le gouvernement reconnu par la communauté internationale, aux Houthis, des chiites qui ont l'appui de l'Iran. La coalition de pays arabes sunnites mène des raids aériens depuis le 26 mars contre les miliciens chiites. Partis de leur bastion dans le nord du Yémen, les Houthis ont pris le contrôle de Sanaa au mois de septembre dernier puis ont accentué leur emprise sur le pays, progressant jusqu'à Aden avant d'en être délogés. (Samu Aboudi,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant