Rixe entre salariés de Gad après le blocage le l'usine de Josselin

le
1
Environ 400 salariés de l'abattoir de Josselin ont repoussé manu militari leurs collègues du site sacrifié de Lampaul-Guimiliau qui tentaient de bloquer l'entrée de leur usine dans le Morbihan.

Le plan social présenté par le groupe Gad divise les salariés qui en sont venus aux mains ce mardi devant le site préservé de Josselin dans le Morbihan. Selon les forces de l'ordre, environ 400 salariés de cette usine ont repoussé énergiquement leurs collègues de l'abattoir sacrifié de Lampaul-Guimiliau (Finistère), venus pour tenter de bloquer toute sortie de production et de bétaillères de leur usine et réclamer de meilleures indemnités de licenciement. «Il y a une bousculade assez vive et des échanges de coups», a rapporté à l'AFP Jean-Marc Détivelle, représentant FO et salarié de Lampaul. «On veut une reconnaissance du travail qu'on a effectué. Pour relancer l'abattoir de Josselin, les salariés de Lampaul ont dû faire une croix sur la participation, soit 15 millions...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 22 oct 2013 à 18:23

    Voilà ce qu'il se passe...quand on en arrive à ne plus pouvoir partager une gamelle de pitance !...